L'iPad suscite un élan d'adoption du HTML 5 pour la vidéo

0
0000019003069794-photo-apple-ipad-avec-lost-sur-l-application-abc.jpg
L'iPad boude à son tour la technologie Flash, mais il se pourrait finalement que l'audace d'Apple soit payante. Bien que la firme de Cupertino ne se soit jamais exprimée officiellement à ce sujet, Steve Jobs lui-même aurait affirmé qu'il espérait ainsi inciter, sinon l'abandon de cette technologie propriétaire, au moins l'adoption de la nouvelle balise vidéo du HTML 5. La prophétie pourrait bien se réaliser !

La toute récente annonce de Brightcove ne serait effectivement que la partie émergée de l'iceberg. À seulement deux jours du lancement de la tablette internet tant attendue, le ballet des annonces et des rumeurs concernant des applications et des sites internet dédiés à l'iPad démarre sur les chapeaux de roue.

En particulier, de multiples services de vidéo à la demande seraient ainsi sur le point de rendre leurs catalogues accessibles depuis l'iPad. Si certains semblent avoir fait le choix d'une application dédiée, comme la chaine de télévision américaine ABC, d'autres comme CBS profitent de l'occasion pour adopter l'encodage H.264 conjointement à la balise vidéo du standard HTML 5. Le site de partage de photos et vidéos Flickr a quant à lui officialisé la mise en place d'un lecteur reposant sur cette norme, qui remplacera automatiquement l'habituel lecteur Flash, dans un premier temps exclusivement depuis un iPad.

Hulu et Netflix, deux services de vidéo à la demande réservés aux américains, auraient eux aussi un projet relatif à l'iPad, à en croire le Wall Street Journal, sans qu'on sache quel moyen de diffusion ils ont retenu. Quoi qu'il en soit, c'est l'encodage H.264 qui est utilisée dans un cas comme dans l'autre, ce qui présente au moins l'intérêt de préparer le terrain pour le futur déploiement d'un site internet répondant à la norme HTML 5, puisque les fichiers destinés à une application dédiée sont directement exploitables sur une page internet.

Cette solution présente l'intérêt d'être multiplateforme et pourra profiter, à terme, à toutes sortes de dispositifs, de l'ordinateur au smartphone exécutant n'importe quel navigateur internet moderne (ou presque), en passant même par le téléviseur ou la platine multimédia connectée. Reste à mettre un terme à la bataille qui oppose les défenseurs du codage libre Theora à ceux qui prônent le codage commercial choisi et promu par Apple depuis 2005.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mozilla Firefox flirte avec les 30% de parts de marché
Gallimard attaque Google Books en justice
Gnome 2.30 dispo, bientôt dans Ubuntu
MeeGo (Moblin + Maemo) : le code source disponible
Google subit des cyber-attaques au Vietnam
RIM : 10,5 millions de BlackBerry commercialisés ce trimestre
Google Street View passe à la 3D anaglyphe
Le secteur des logiciels et services reprend doucement
Les premiers numéros de mobile en 07 arriveront en mai
Asus lance la ROG Matrix 5870 overclockée avec 2 Go
Haut de page