Orange compte investir 2 milliards d'euros dans la fibre

11 février 2010 à 17h48
0
00C0000002486902-photo-logo-orange.jpg
Le plan Fillon, dévoilé le mois dernier, a enfin clarifié le cadre réglementaire du déploiement du très haut débit. En adhérant à la noble cause du multifibre dans les zones très denses, plébiscité depuis plus d'un an par l'Arcep, ce plan marque l'épilogue d'une interminable bataille contre les rares mais coriaces défenseurs d'un déploiement monofibre. Les opérateurs peuvent donc reprendre leurs investissements sereinement, avec la garantie d'un déploiement pérenne. Chacun d'eux aura ainsi sa propre fibre, du nœud de raccordement optique (NRO) à l'abonné, sans jamais dépendre d'un autre opérateur.

Orange, qui boudait jusqu'à présent le déploiement multifibre, n'a pas tardé à réagir à cette annonce. Il a annoncé hier qu'il envisageait d'investir 2 milliards d'euros dans la fibre d'ici 2015. Il reprendra prochainement les investissements en Île-de-France et dans les agglomérations déjà couvertes1, et étendra le déploiement à de nouvelles villes2. Suivront les zones denses avec une dizaine d'autres villes3. Orange espère être présent dans toutes les régions d'ici 2012, au travers de 45 agglomérations, puis dans tous les départements d'ici 2015. L'opérateur prévoit enfin une étape intermédiaire pour les zones les moins denses, en déployant la fibre jusqu'au dernier répartiteur (fiber to the curb, FTTC).

Ces 2 milliards d'euros sur cinq ans sont issus des plus ou moins 3 milliards d'euros que France Telecom investit chaque année dans la maintenance et la modernisation de son réseau en France. Ils sont en outre à mettre en comparaison avec les résultats financiers du groupe, qui affichait un chiffre d'affaires et un résultat opérationnel de respectivement 12,7 et 4,5 milliards d'euros au troisième trimestre 2009.

Un rapport de la délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale publié hier révèle quant à lui qu'apporter l'internet à très haut débit sur tout le territoire français coutera entre 18 et 30 milliards d'euros. Cette dernière hypothèse, utopique, prend en compte une couverture totale en fibre optique, ce qui représente pas moins de 1,1 million de kilomètres de fibre. En couvrant 80% de la population en fibre, la longueur de câble est réduite de moitié, à 500 000 kilomètres. Le reste de la population serait alors couvert par les airs, par satellite ou par réseau cellulaire.

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) estimait que la France comptait seulement 255 000 abonnés à la fibre optique fin septembre. Le gouvernement a fixé pour objectif que la totalité de la population soit connectée à très haut débit en 2025. La route est encore longue...

1 Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Nantes, Nice et Toulouse. 2 Cannes, Montpellier, Orléans, Rennes, Strasbourg et Toulon. 3 Expérimentation à Chatou et Oullins puis déploiement à Brest, Dijon, Le Havre, Pau, Reims et Valenciennes.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top