Nokia : tous les produits d'Apple violent nos brevets

Par
Le 30 décembre 2009
 0
0064000000656684-photo-logo-apple.jpg
Au mois d'octobre le fabricant finlandais Nokia avait déposé une plainte à l'encontre d'Apple. En effet, la firme de Cupertino avait été accusée d'avoir violé une dizaine de brevets concernant les connexions GSM, UMTS (3G) et WLAN de ses iPhone. Nokia expliquait ainsi avoir investi plus de 40 milliards de dollars dans son département dédié à la recherche et au développement ces vingt dernières années. Plus précisément, le finlandais estime posséder les droits sur ces technologies devenues standardisées sur le marché de la mobilité.

Ilkka Rahnasto, vice-président du département légal de Nokia, expliquait alors : « sur le secteur de la téléphonie mobile, le principe de base c'est que les sociétés contribuant au développement technologique pour établir des standards mettent à disposition un travail protégé par des droits de propriété intellectuelle, pour lesquels les autres doivent en payer l'implémentation ».

0096000000667728-photo-logo-nokia.jpg
Nokia a décidé d'étendre sa plainte auprès de la commission américaine des marchés internationaux (ITC) et affirme désormais que l'ensemble des produits d'Apple serait en parfaite violation de droits de propriété intellectuelle déposés. La firme de Steve Jobs aurait violé sept brevets et cette technologie se retrouverait embarquée au sein de « tous ses téléphones mobiles, ses lecteurs de musique et ses ordinateurs ». Ces droits déposés décrivent des technologies relatives à des interfaces utilisateur, des appareils photos, des antennes ou encore concernant la gestion de l'autonomie d'une batterie.

D'après un porte-parole de Nokia, l'ITC bénéficie de trente jours pour décider si cette plainte peut suivre son cours. Pour sa part, Reuters précise qu'une injonction interdisant la vente des produits Apple en question ne pourra être délivrée avant début 2011. Notons qu'Apple avait également déposé une plainte à l'encontre du finlandais en accusant ce dernier d'avoir violé 13 de ses brevets. « Les autres groupes doivent nous concurrencer en mettant au point leurs propres technologies, pas en volant les nôtres », avait précisé Bruce Sewell, le conseiller juridique d'Apple.

Après Nokia et Qualcomm, Psystar et Apple, voilà donc une nouvelle saga en perspective pour l'année à venir.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top