Daniel Chiossi : "la stratégie cloud réunira toutes les activités du groupe Orange"

Jérôme Bouteiller
21 décembre 2009 à 11h10
0
Directeur Marketing Entreprises d'Orange, Daniel Chiossi revient sur la stratégie "Cloud Computing" du premier opérateur français.

JB - Orange se lance dans la bataille du "cloud computing". Mais avec 31 000 serveurs, estimez vous avoir la taille critique vis à vis de géants américains comme Amazon, Google ou Microsoft ?

012C000002689294-photo-daniel-chiossi.jpg
Daniel Chiossi
DC - La stratégie d'Orange Business Services est de fournir le monde des entreprises avec des services à forte valeur ajoutée et des engagements de bout en bout entre les sites de l'entreprises et nos environnements "in the cloud". Notre proposition de valeur repose sur notre capacité à fournir à la fois des services d'infrastructure, des applications et le réseau privé virtuel pour y accéder, nous permettant ainsi de garantir la sécurité et la performance des services de bout en bout. Seul un opérateur tel qu'Orange peut à ce jour garantir cette qualité de service de bout en bout.

Les acteurs que vous citez sont des géants de l'internet, ils ont des cibles différentes. Sur le chiffre lui-même, il s'agissait des serveurs du marché entreprise mais la stratégie cloud réunira à terme toutes les activités du groupe Orange, le nombre de serveurs prendra une autre dimension.

JB - Vous revendiquez 350 000 téléphones managés IP. Quels sont vos objectifs pour ce centre de données ? Visez vous en priorité les PME ou pensez vous pouvoir également attirer les grands comptes ?

DC - Nous avons une activité historique de services IT touchant à la fois les PME avec nos packages internet et intranet et les grands comptes. A titre d'exemple sur le marché des PME, nous gérons prés de 400 000 boites aux lettres Hosted Exchange (c'est la plus importante base installée Microsoft). Pour les grands comptes, nous avons une activité tournée vers des offres sur mesure dans les domaines de la sécurité de la collaboration et de la gestion d'infrastructures IT. La stratégie cloud s'inscrira dans la continuité: les offres seront adaptées aux différentes cibles, elle permettra à nos clients entreprise de profiter des bénéfices apportés par le modèle on demand.

JB - Votre centre de données est en France. Pensez vous pouvoir ainsi attirer plus facilement des entreprises ou des administrations ayant des données "critiques" à héberger ?

DC - Nous avons une quainzaine de datacentres en France mais aussi dans le reste du monde. Une stratégie cloud sera adapté au contexte réglementaire de chaque marché. Il est clair que certains clients sont sensibles à la territorialité des datacentres: notre position privilégiée en France nous permet de répondre à cette attente.

JB - Pensez vous pouvoir fédérer d'autres grands noms français de l'informatique (Bull, Dassault Systèmes, Cap Gemini ...) autour de votre initiative ou chacun risque d'avancer séparément ?

DC - Il est difficile d'apporter aujourd'hui une réponse définitive à cette question. Ce que nous pouvons dire à ce stade, c'est que nous sommes totalement ouverts à ce genre de discussions et des intiatives communes sont tout à fait envisageables: le cloud est clairement un catalyseur de ce type d'initiative.

JB - Daniel Chiossi, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Netflix dévoile des résultats en baisse, notamment dans les pays où les tarifs ont augmenté

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top