Sun / MySQL : Oracle accuse l'Europe d'ignorer des témoignages

11 décembre 2009 à 17h39
0
02422192-photo-oracle-cravate.jpg
Malgré l'introduction récente d'une objection formelle au projet d'acquisition pour 7,4 milliards de dollars de Sun par Oracle, l'éditeur américain de progiciels n'a toujours pas l'intention de se séparer du système open source de gestion de bases de données MySQL pour satisfaire la Commission européenne.

Le 10 décembre, après avoir réaffirmé que la communication de griefs européenne « révèle une profonde incompréhension de la concurrence dans les bases de données », les dirigeants d'Oracle ont accusé le régulateur européen en charge de la concurrence de ne pas tenir compte de témoignages clients en faveur du rachat, dont ceux de Fujitsu, de Siemens et du Nasdaq. Sans surprise, les principaux rivaux d'Oracle, le groupe allemand SAP et Microsoft Dynamics s'opposent à l'intégration de Sun/MySQL dans Oracle.

L'Europe, rappelons-le, a « de sérieux doutes » en ce qui concerne le marché des bases de données. Et pour cause ! MySQL, dont le groupe informatique Sun a lui même fait l'acquisition en 2008 pour 1 milliard de dollars, viendrait consolider la position dominante d'Oracle sur ce marché, davant IBM DB2 et Microsoft SQL Server. Par ailleurs, certains s'inquiètent des potentielles velléités d'Oracle de limiter l'ouverture du code et l'accès libre à MySQL...

L'exécutif européen a jusqu'au 27 janvier 2010 pour prendre une décision sur ce rapprochement, rapprochement déjà validé par l'autorité antitrust américaine.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le '.eu' peut être associé à chaque langue de l'UE
Le MIT développe une interface à la Minority Report
Les dessins de la semaine dégèlent l'actualité
Japon : le Yamada Denki Lab1 plus fort qu'Akihabara ?
Clubic Week : Sarkozy, mon frère
Quand Mozilla suggère de passer de Google à Bing !
Nokia va lancer un nouvel Ovi Store au printemps 2010
L'Eee PC tactile se met à Windows 7 et au multipoint
Huawei s'invite sur le marché français grâce à SFR
Encore du contenu pour  Borderlands  en approche
Haut de page