Wansquare fait le pari de l'information financière sur smartphone

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000002391930-photo-wansquare.jpg
L'avenir de la presse passe t'il par les téléphones mobiles ? C'est en tout cas le pari de WanSquare, un nouveau titre de presse financière lancé par Yves de Kerdrel, éditorialiste au Figaro, avec le soutien financier du groupe de presse qui détient 51% de son capital.

Proposant à ses lecteurs de l'information et de l'analyse sur l'actualité économique et financière, le titre fait un triple pari. Il sera tout d'abord bilingue, disponible en anglais et en Français. Il sera également mobile, avec un accès préférentiel sur des smartphones haut de gamme comme les iPhones et les Blackberry. Il sera enfin payant, avec un forfait annuel.. de 1200 euros !

"Parmi les 100 plus grandes entreprises européennes, 33 se trouvent en France. Nous pensons pouvoir apporter de l'information à valeur ajoutée sur ces entreprises à destination des marchés financiers. " explique Yves de Kerdrel dans les colonnes du Figaro.

Prenant pour modèle des agences telles que Bloomberg, Reuters ou plus récemment le site BreakingViews, WanSquare semble en tout cas avoir les moyens de son ambition avec un budget de 2 millions d'euros et une équipe déjà constituée de 5 journalistes. Reste à savoir si les mobinautes et plus particulièrement les banquiers, généralement bien équipés en Blackberry, se laisseront séduire par ce nouveau média.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  NFS : Shift  , le tracé de Willow Spring en vidéo
Une mission Création et Internet en parallèle d'Hadopi
IFA 2009 : des widgets interactifs pour les géants de la TV
Samsung N140 : successeur du NC10 sous Windows 7
Toshiba lance une tablette multimédia pour la maison
Reciblage : Public-Idées vient défier Criteo
IFA 2009 : des mobiles étanches et solaires chez Sharp
Chrome fête ses 1 an, Blogger ses 10 ans
Guide d'achat processeurs de septembre 2009
Sept nouveaux projets Minalogic reçoivent 17 millions d'euros de financement public
Haut de page