Fin de la bêta pour Gmail et Google Apps

02291782-photo-gmail-logo-final.jpg
La mention « bêta » ajoutée à un service ou un logiciel est normalement utilisée pour prévenir l'utilisateur qu'il peut éventuellement rencontrer quelques bugs de fonctionnement. Cependant, dans le cas de Google, les choses ne sont pas aussi simples. Sorti en 2004, Gmail, le service de courrier électronique de Google, est finalement arrivé en version finale, après une longue phase d'évaluation de cinq années. Ce label a fait couler beaucoup d'encre et tandis que certains pariaient sur une bêta permanente, d'autres estimaient que cette pratique portait inévitablement préjudice aux autres services véritablement en phase de test.

En effet, avec ses quelque 150 millions d'utilisateurs, Gmail est depuis longtemps un produit fonctionnel en perpétuelle croissance. Au fil des années, plusieurs fonctionnalités ont été rajoutées au service avec l'intégration du module de chat de GTalk, une nouvelle interface plus ergonomique, une série de thèmes ou encore différents plugins à activer au sein du Gmail Labs. Google y a également intégré plusieurs technologies comme la prise en charge du POP ou de l'IMAP.

0226000002291784-photo-email-stats.jpg

Données de janvier 2009, +43% pour Gmail en 2008


« Aujourd'hui la bêta est une chose du passé », explique Keith Coleman, directeur du produit Gmail, avant de préciser : « pas simplement Gmail mais tous les produits de Google Apps - Gmail, Agenda, Docs, et Talk ». Cette migration en version finale avait déjà été annoncée au mois de mai dernier. Lors de la conférence Google I/O, l'ingénieur Matt Glotzbach soulignait que si la souscription Google Apps Premier Edition n'était plus identifiée comme étant en version d'évaluation, les services Google Documents et Google Agenda étaient toujours en bêta. Jonathan Rochelle, chef produit de Google Documents, affirmait alors : « nous allons nous pencher la-dessus très bientôt, nous allons trouver un moyen de corriger cela ».

Sortir de bêta, c'est également s'ouvrir aux partenaires commerciaux et la société californienne compte bien déployer ses versions payantes de Google Apps au sein des petites et moyennes entreprises encore effrayées à l'idée d'investir dans un produit labellisé « bêta ». Mais que les puristes se rassurent, Google a pensé à tout et met à disposition un nouveau plugin de GMail Labs baptisé « Retour à la version bêta », signe que la firme de Mountain View n'entend pas pour autant stopper le développement du produit.

0226000002291780-photo-back-to-b-ta.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Oddworld Soulstorm : une relecture sympathique, mais imparfaite de L'Exode d'Abe
15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Haut de page