Gmail passe les pièces jointes à 25 Mo max

Alexandre Laurent
30 juin 2009 à 17h53
0
00B4000001791148-photo-logo-de-gmail.jpg
Google a discrètement renforcé les capacités de deux de ses services phare de façon à répondre plus efficacement aux attentes des internautes, toujours plus gourmands en matière de volumes échangés. La première modification intervient au niveau de la messagerie en ligne Gmail, désormais capable d'envoyer et de recevoir des pièces jointes d'un poids maximum de 25 Mo, contre 20 Mo auparavant.

Une amélioration bienvenue, qui n'aura toutefois d'intérêt que si vos correspondants utilisent un service également capable de gérer des pièces jointes de cette taille, ce qui reste assez rare. Les webmails de Yahoo ou de Microsoft restent par exemple cantonnés à 10 Mo.

La plateforme d'hébergement vidéo YouTube voit quant à elle la taille maximale des fichiers que peut envoyer l'utilisateur passer à 2 Go, contre 1 Go depuis novembre 2007. La durée des vidéos reste toutefois limitée à 10 minutes, une restriction que Google explique par la volonté de lutter contre la diffusion de séries TV ou de films soumis au droit d'auteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
scroll top