Smart AdServer observe un rebond du taux de clic sur les bannières

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000002275420-photo-smart-alenty.jpg
Bousculée par les liens sponsorisés, la bannière a décidé de contre attaquer. Trois mois après un premier baromètre observant une baisse de la superficie relative des bannières publicitaires, Smart AdServer, l'un des principaux éditeurs de gestionnaires de bannières publicitaires du marché européen, a dévoilé ce matin les conclusions d'un second baromètre consacré à la "performance" de ces fameuses bannières.

Une notion de performance à prendre au sens large puisqu'elle inclut la notion de taux de clic mais également celle de mesure de la visibilité, grâce au nouveau module post-test de Smart AdServer ou aux algorithmes de son partenaire Alenty. "Il est désormais possible de mesurer le temps de visualisation des bannières. La visibilité réelle d'une bannière n'est d'ailleurs pas forcément proportionnelle aux taux de clic" a expliqué Laurent Nicolas, fondateur d'Alenty dont la société travaille notamment à la revalorisation des espaces de Canal+.

00FA000002275424-photo-smart.jpg
En attendant que cette notion de visibilité s'impose chez les annonceurs, la société a surtout publié de nombreuses données sur les taux de clic. Après avoir longuement décliné, l'année 2009 est ainsi marquée par un rebond du taux de clic moyen, qui s'établit désormais à 0,17%. Un rebond qui s'explique par la hausse de la superficie des bannières (0,56 % de taux de clic sur les pavés 400x400), par l'introduction du multimedia dans les bannières (0,84 % de taux de clic sur les vidéo et même 1% sur les flash transparents) mais surtout par l'adoption de nombreuses technologies de ciblage : lissage/capping (+36 % de taux de clic), chronotargeting (meilleurs taux de clic le week-end), geotargeting (+31 % sur les taux de clic) et même jusqu'à 180% de taux de clic grâce à des technologies comme le ciblage comportemental. "Ce ciblage améliore les taux de clic mais également le taux de transformation qui peut progresser de près de 700 % pour les annonceurs" a expliqué Alain Sanjaume, Directeur Général de Wunderloop France.

00FA000002275422-photo-smart-wunderloop.jpg
Couplée à une baisse générale des CPM moyens, cette hausse des taux de clic permettrait ainsi à la bannière de retrouver de le compétitivité face aux liens sponsorisés, victimes d'une inflation des CPC sur les mots clefs les plus populaires. "Il ne faut plus opposer branding et performance. En adoptant les bannières, les annonceurs peuvent non seulement améliorer la notoriété de leur marque mais également augmenter les taux de clic, générant ainsi des visites sur leur site à un coût maîtrisé." a conclu Cyrille Geffray, Directeur de Smart AdServer.

Une conclusion que partagent d'ailleurs les grands noms du search markerketing comme Google, Yahoo, Microsoft ou AOL, qui multiplient depuis deux ans les investissements dans le display et les bannières publicitaires.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page