Hadopi : la Sacem pleure, l'April rit

01 juin 2018 à 15h36
0
00DC000001775270-photo-april.jpg
Le rejet surprise du projet de loi création et internet (Hadopi) jeudi devant une Assemblée très clairsemée fait jaser. Alors que la Sacem se déclare « consternée » par ce rejet, l'April parle « d'une victoire pour les citoyens et les libertés informatiques ».

Idéologique ?

L'Association pour la promotion et la recherche en informatique libre (April) déclare dans un communiqué « saluer les parlementaires qui ont fait barrage à ce texte liberticide ». Frédéric Couchet, délégué de l'April, insiste : « tant que le gouvernement s'obstinera dans une logique du tout-répressif et de la surveillance généralisée des citoyens, il se heurtera aux mêmes écueils ».

00303323-photo-logo-sacem.jpg
A l'inverse, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) souligne : « ce vote aussi inattendu qu'incompréhensible rappelle un épisode que l'on n'imaginait pas se reproduire à l'issue d'un processus de travail de plus de dix-huit mois, initié lors des accords de l'Elysée, avec l'ensemble des parties concernées ».

L'organisme qui défend les intérêts la protection et la gestion d'oeuvres musicales ajoute « attendre maintenant de la part des pouvoirs publics comme des parlementaires, des gestes clairs et des décisions rapides, afin de mettre un terme à la dégradation majeure des revenus subie par les auteurs depuis cinq ans et d'assurer la légitime et nécessaire compensation des pertes de la filière musicale. Le temps est compté ».

Même son du côté du Snac (Syndicat national des auteurs et des compositeurs) et de l'Unac (Union des auteurs et des compositeurs). Ces derniers « dénoncent une stratégie de 'coup d'état' inacceptable de la part des députés de l'opposition, et 'exigent' de la majorité qu'elle se donne les moyens de respecter ses engagements quant à la protection du droit d'auteur sur internet ».

Rappelons que le projet de loi création et internet cherche à instituer une riposte graduée et à instaurer le blocage de l'accès internet des personnes qui auront téléchargé illégalement des fichiers protégés par le droit d'auteur. A la suite d'un renforcement du texte par les députés et sénateurs réunis en commission mixte paritaire, celui-ci a été soumis jeudi à l'Assemblée. Le Sénat doit prochainement se prononcer.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page