L’internet sauve la croissance du marché publicitaire

Jérôme Bouteiller
Publié le 06 février 2009 à 12h45
00FA000001905494-photo-tns-fevrier-2009.jpg
Eric Trousset
Trois semaines après la présentation d'une étude réalisée par CapGemini, le syndicat des régies internet (SRI) s'est associé à l'IAB pour publier un nouveau baromètre, réalisé cette fois-ci par TNS Media Intelligence, étudiant l'activité publicitaire en ligne. Focalisé sur le 'display' (bannière, habillage, vidéo), ce baromètre est calculé en chiffre d'affaires « brut » grâce aux déclarations d'une quarantaine de régies représentant plus de 800 sites.

Premier constat, l'internet monte en puissance. Sur les 24,8 milliards d'euros bruts investis sur tous les médias, le web pèse désormais 15% du marché et capte 3,72 milliards d'euros (550 millions d'euros en « net » selon le SRI et Cap Gemini). Avec 19% de croissance et malgré un tassement en fin d'année, l'Internet contribue désormais à 78% à la croissance du marché (+4% en global).

Une croissance qui s'explique d'une part par l'arrivée de nouveaux annonceurs (4865 annonceurs, +17% en 2008) mais également par la hausse des investissements de ces derniers. Malgré la crise ou l'attrait du marketing à la performance, des secteurs tels que les télécommunications (526 millions d'euros, +32,9%), le tourisme (393 millions d'euros, +21%) ou la Finance (374 millions d'euros, +13%) continuent de massivement investir en « display ».

« Par rapport au plurimedia, on constate que l'informatique, le tourisme ou les télécoms sont encore en phase de sur-investissement. A l'inverse, la distribution n'est que le quatrième investisseur sur internet alors qu'il est largement premier en plurimedia » précise Eric Trousset, Directeur de TNS Media Intelligence.

Malgré le ralentissement de la croissance, l'étude est donc plutôt rassurante pour le secteur. « Cette étude confirme que l'internet est désormais un média refuge et qu'il devrait même profiter de la crise pour accroître ses parts de marché » observe Luc Tran Thang, Président du SRI, le syndicat des régies internet. « Dans la tourmente, il y a les pessimistes qui craignent le vent, les optimistes qui attendent que le vent change de direction et les réalistes .... qui changent tout simplement la voilure », ajoute, philosophe, Jérôme de Labriffe, Président de l'IAB.

Deux semaines après l'étude de Cap Gemini qui consacre le marketing à la performance (800 millions d'euros net uniquement pour le search marketing...), on regrettera toutefois que TNS n'ait pas fait évoluer son baromètre pour étudier plus précisément le secteur du display, un sous-segment où montent également en puissant de nouveaux modèles économiques tels que le CPC (coût par clic) ou le CPA (coût par action), plébiscités par les annonceurs en temps de crise.

Retrouvez en vidéo ci desous les réponses d'Eric Trousset à ces questions...

Jérôme Bouteiller
Par Jérôme Bouteiller

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.