Les majors françaises s'attaquent au P2P américain

17 novembre 2008 à 14h30
0
00AF000001772244-photo-sppf.jpg
La Société civile des Producteurs de Phonogrammes en France (SPPF) qui représente les labels de l'industrie musicale de l'Hexagone, vient d'entamer des poursuites judiciaires contre les développeurs de quatre logiciels peer-to-peer : Vuze (anciennement Azureus), Limewire, Morpheus et Shareaza.

Selon les termes de la plainte déposée, les éditeurs distribuent ces applications P2P en sachant très bien que ces dernières serviront à télécharger du contenu illégal et précise que toute application permettant de partager des fichiers sera inévitablement utilisées pour distribuer du contenu violant les droits d'auteur.

La justice française peut-elle décider de fermer des logiciels développés outre-Atlantique ? Voilà la question qui demeurait en suspend l'année dernière, alors que de telles procédures avaient déjà été engagées. Le Tribunal de Grande Instance de Paris a tranché en faveur de la SPPF et les poursuites sont donc de réelles menaces pour les éditeurs américains. Ainsi l'article L.335-2-1 du code de la propriété intellectuelle mentionne que le fait d'éditer, de mettre à la disposition du public ou de communiquer au public, sciemment et sous quelque forme que ce soit, un logiciel manifestement destiné à la mise à disposition du public non autorisée d'œuvres ou d'objets protégés est passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.

TorrentFreak rapporte les réactions de Gilles BianRosa, PDG de Vuze : « bien que nous comprenons les décisions de la loi française, nous estimons que la plainte déposée par la SPPF est erronée. Vuze est un client dédié à la distribution de contenu légal [...] dans cette optique nos intérêts s'alignent sur ceux des éditeurs, notamment des membres de la SPPF, contre le piratage » avant d'ajouter « les activités de Vuze respectent les lois françaises et américaines ».

Peut-être plus surprenant, la SPPF a aussi entamé des procédures contre Sourceforge, le site dédié aux développeurs open source. En effet, celui-ci héberge le code source de l'application Shareaza et la SPPF estime que l'hébergeur est tout autant responsable que le développeur.

Télécharger Vuze pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
scroll top