TF1 adopte les solutions anti piratage de l’INA

0
00FA000001765176-photo-wat.jpg
Producteur ET diffuseur de contenus audiovisuels, le groupe TF1 a décidé d'adopter la technologie « Signature » de l'INA pour lutter contre le piratage de ses programmes sur internet mais également pour filtrer les contenus diffusés sur ses propres plats-formes UGC comme Wat.tv.

Déjà déployée chez Canal+ ou Dailymotion, Signature marque les documents vidéos (video fingerprinting) ce qui simplifie leur détection ultérieure. « Grâce à cette technologie, TF1 pourra poursuivre ses actions contre le piratage, protéger la forte valeur de ses programmes, et ainsi laisser éclore un modèle de business online vertueux dans un univers réglementé. » commente le groupe.

Première chaîne de télévision d'Europe, TF1 est longtemps restée dans l'ombre de YouTube ou Dailymotion sur le web hexagonal mais depuis quelques semaines, le groupe sonne la reconquête. Estimant désormais réunir près de 5 millions d'internautes sur Wat.tv et TF1 video, le groupe vient de s'associer à Microsoft afin de diffuser des programmes tels que Star Academy, Miss France et Secret Story en exclusivité  sur Messenger TV et MSN Vidéo. Un partenariat qui pourrait lui permettre de toucher jusqu'à 30 millions d'internautes et peut être s'imposer comme le leader du web vidéo français.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows XP malmené par une mise à jour d'AVG
Microsoft Windows Live Wave 3 : un pas vers l'ouverture
Cartes mères compatibles AM3 : au tour de MSI
Microsoft débute la commercialisation de ses « Business Server » pour PME
Intel abaisse ses prévisions pour le 4e trimestre
Games For Windows : Microsoft revoit sa copie
Navigateur web : Microsoft dévoile (enfin) Internet Explorer Mobile 6
Etats-Unis : IBM veut réduire la fracture à l'aide du réseau électrique
Max 4G : HTC dévoile officiellement son premier smartphone WiMax sous Windows Mobile
Virtualisation : Vmware va s'inviter sur les mobiles
Haut de page