La vente liée à nouveau sous les projecteurs

Par Vincent Ramarques
le 07 mai 2008 à 17h17
0
00FA000001092516-photo-ordinateur-portable-asus-x57sa-as015c.jpg
La vente liée fait de nouveau parler d'elle dans le cadre d'un procès qui s'ouvre au Tribunal de grande instance et qui oppose l'association UFC-Que-Choisir et l'un des magasins de la chaîne Darty. Les deux partis, accompagnés de leurs avocats respectifs viendront exposer leurs arguments. Rappelons que UFC-Que-Choisir estime qu'il n'est pas normal que le consommateur soit dans l'obligation d'acheter un ordinateur PC sans avoir le choix de son système d'exploitation. Les PC vendus chez Darty (et dans de nombreux autres magasins) étant obligatoirement fournis avec Windows de Microsoft. Le juge devrait rendre son verdict d'ici un à deux mois si tout va bien.

Pour les mêmes motifs, UFC-Que-Choisir a également assigné en justice le fabricant d'ordinateurs HP et les grandes surfaces Auchan. Pour UFC-Que-Choisir il s'agit là de « couvrir toute la problématique de la vente liée ». De cette façon l'association attaque à la fois un constructeur, vendeur en ligne, un grand distributeur et un magasin spécialisé.

Actuellement, après un long périple, des consommateurs ont déjà réussi à se faire rembourser le montant du système d'exploitation Windows (vendu avec leur machine) qu'il n'utilisait pas. Dernièrement, Asus France a du rembourser à un particulier le Windows qui était préinstallé sur une machine achetée (une centaine d'euros). Plus d'une dizaine d'autres plaintes de ce type seraient actuellement engagées. Actuellement, les machines Mac d'Apple sont épargnées, mais leur cas est un peu plus particulier. En effet, Apple est à la fois concepteur de matériel et développeur de logiciel, à ce titre, la firme vend une machine complète avec du matériel et un système d'exploitation qu'elle vend comme un tout, sous sa propre marque.

A travers son opération judiciaire, UFC-Que-Choisir espère obtenir une simplification du procédé. Idéalement, l'association aimerait que le consommateur puisse avoir le choix, le jour même de son achat de payer ou non, les logiciels et le système préinstallé sur la machine.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Test E-Road Urbancat 350 : que vaut cette trottinette électrique à moins de 200 euros ?
Le nouveau Mozilla Firefox 67 est là, et il est bien plus rapide !
Nintendo : Animal Crossing Pocket Camp et Fire Emblem Heroes bientôt interdits en Belgique
Google stockait des mots de passe en clair depuis... 2005
La néobanque Pixpay se prépare à lancer une offre destinée aux 10-18 ans
Cryptomonnaies : la Banque de France s'intéresse de près aux stablecoins
Audi : un nouveau Q5 55 TFSI e quattro... avec 40 km d'autonomie en
Microsoft détaille ses actions pour rendre le jeu sur Xbox Live plus fair play
L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
scroll top