Ouverture et Microsoft : quid de la sécurité ?

25 février 2008 à 10h26
0
000000DC00901648-photo-bernard-ourghanlian-microsoft-france.jpg
Microsoft créait la surprise en annonçant la semaine dernière, son intention d'ouvrir certains protocoles jusque là considérés comme secrets industriels (voir Microsoft infléchit sa stratégie et ouvre ses secrets). En promettant de mettre en ligne une documentation d'un peu plus de 30 000 pages sur certains protocoles utilisés par Windows et Office, Microsoft a suscité de nombreuses réactions comme relatés dans cette brève. Parmi les nombreuses réactions suscitées par cette annonce, certains s'interrogeaient sur les problématiques en matière de sécurité logicielle. Une question légitime que nous avons posée à Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité pour Microsoft France :

Clubic.com : Qu'implique, en terme de sécurité et de risque potentiel pour l'entreprise et pour l'utilisateur, l'ouverture des protocoles et autres API des produits « high volume » de Microsoft ? Ne risque-t'on pas de voir certains petits malins éplucher les documentations à la recherche de failles dont ils pourraient tirer profit afin de mettre à mal l'intégrité de l'environnement Windows ? Je suppose que Microsoft a bien entendu pris en compte cette problématique : comment comptez-vous l'adresser ?

Bernard Ourghanlian : D'une façon générale, à mon sens, la « sécurité par l'obscurité », cela n'a jamais fonctionné... Autrement dit, ce n'est pas le fait de documenter nos API et nos protocoles qui devrait changer quoi que ce soit à la sécurité de nos produits. De même que je n'ai jamais cru au fait que la possibilité de diffuser largement le code source des logiciels permettait obligatoirement d'en améliorer la sécurité... Je partage en ce sens l'avis de Ross Anderson (voir ce lien) qui ne peut pourtant pas être taxé de grand ami de Microsoft.

Pour être plus précis, cela fait maintenant 2 ans que l'on a systématisé la mise en œuvre d'outils de fuzzing qui permettent de tester des utilisations incorrectes de l'ensemble de nos API et de nos protocoles (et aussi de nos formats de fichiers). Ces outils nous ont permis de découvrir de nombreux bugs dans nos logiciels qui ont été corrigés depuis la sortie de Windows Vista, Office 2007, Exchange 2007, Windows Server 2008, Windows XP SP3, etc. Il y a donc des éventualités de problèmes induits par cette documentation avec les versions précédentes de nos logiciels mais tout devrait normalement bien se passer avec les nouvelles versions.

Ces outils de fuzzing ne sont toutefois pas mis à la disposition de nos clients car ils peuvent aussi malheureusement se transformer en outils d'attaque très puissants. Nous avons donc pris la décision de ne pas les publier malgré leur incontestable intérêt.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top