Mozilla craint que Firefox soit bloqué sur la version ARM de Windows 8

10 mai 2012 à 18h18
0
D'après Mozilla, Microsoft aurait sciemment entrepris de verrouiller la version ARM du futur Windows 8, de façon à ce qu'Internet Explorer 10 soit le seul navigateur pleinement exploitable au sein du système.

Bis repetita placent ? Pour la fondation Mozilla, Microsoft aurait l'intention de renouer avec ses vieux démons à l'occasion de la sortie du futur Windows 8. L'éditeur du célèbre Firefox estime en effet qu'avec Windows RT, la version de Windows 8 pensée pour les appareils équipés d'un processeur ARM, les capacités des navigateurs alternatifs à Internet Explorer 10 seront bridées de façon importante. De ce fait, IE resterait donc le seul navigateur pleinement exploitable sur la plateforme, ce qui ne fait logiquement pas le jeu de la fondation.

Lers reproches formulés par Mozilla sont détaillés dans trois billets de blog, le premier émanant des affaires juridiques de la fondation, et les deux autres d'Asa Dotzler, développeur et gestionnaire des communautés.

Concrètement, de quoi retourne-t-il ? Au sein de Windows 8 cohabitent pour mémoire deux environnements bien distincts - avec d'un côté Metro, l'interface pensée pour le tactile, et de l'autre le Bureau traditionnel - chacun étant régi par ses propres règles de développement.

Côté Bureau, on exploite pleinement les interfaces de programmation (API) historiques de Windows (Win32), ce qui permet d'envisager des logiciels complexes de type Photoshop. Côté Metro, on gagne une intégration poussée à l'interface et de nouvelles fonctions (les fameux charms), mais l'on perd l'accès complet à ces API, ce qui amène de fait des applications plus limitées.

Asa Dotzler souligne que sur les éditions x86 de Windows 8 interviennent des logiciels hybrides, dotés d'une interface « à la Metro » mais sachant tout de même tirer pleinement parti des fonctions avancées de Windows. C'est selon lui le cas des navigateurs : un Firefox tournera en effet aussi bien sur Windows 8 x86 à sa sortie qu'il le fait aujourd'hui sur Windows 7.

Problème : Microsoft a choisi d'interdire cette typologie particulière de logiciels au sein de Windows 8 pour ARM... à l'exception de ses propres productions. Impossible donc d'envisager de mettre au point une version digne de ce nom de Firefox adressée à Windows RT : Internet Explorer 10 reste alors seul en lice.

01CC000005100494-photo-windows-8-cp-metro.jpg

« En pratique, cela signifie que seul Internet Explorer pourra exécuter la plupart des fonctions avancées - vitales pour les navigateurs modernes en termes de rapidité, de stabilité et de sécurité, auxquelles les utilisateurs ont été habituées », proteste Harvey Anderson. Windows 8 sur ARM se trouverait donc privé de facto de tout autre navigateur, ce qui irait selon lui à l'encontre des principes d'ouverture édictés par Microsoft lui-même suite à ses condamnations pour abus de position dominante.

Interpellé par Mozilla, Microsoft a répondu par la voix de David Heiner, l'un de ses conseillers juridiques, cité par Cnet. Arguant des différences inhérentes aux architectures x86 et ARM, il aurait fait valoir qu'à date, seul Microsoft était en mesure de répondre aux exigences liées à la sécurité où à la gestion de l'énergie au sein de Windows RT.

Il aurait également affirmé que ce Windows pensé pour ARM n'était plus Windows au sens strict, sous-entendant ainsi que les arguments valables dans l'univers x86 n'ont plus cours sur ce nouveau terrain.

Les équipes Firefox ne sont quoi qu'il en soit pas seules à reprocher cette orientation technique à Microsoft. Google a ainsi joint sa voix à celle de Mozilla, en affirmant se sentir également concerné par les restrictions appliquées au sein de Windows RT. « Nous avons toujours bien accueilli l'innovation dans l'univers des navigateurs, quelle que soit la plateforme, et nous sommes convaincus qu'avoir des concurrents sérieux nous rend fait travailler plus dur. Au final, ce sont les consommateurs et les développeurs qui profitent le plus d'une compétition serrée », a indiqué l'éditeur de Chrome.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top