Windows 8 sera moins gourmand en mémoire vive

11 octobre 2011 à 18h16
0
Microsoft continue à narrer la conception de Windows 8 sur le blog dédié « Building Windows 8 ». Après avoir décrit le nouvel écran bleu, la séquence de démarrage ou la synchronisation en ligne, le dernier billet fait le point sur la consommation de mémoire vive du futur système d'exploitation.

0140000004430318-photo-windows-8.jpg

La consommation de mémoire vive est plus que jamais cruciale, car Windows 8 a (notamment) vocation à concurrencer les tablettes grand public et inaugure pour ce faire la prise en charge de l'architecture ARM, dont la consommation est nettement inférieure à l'architecture x86.

Mais pour que la consommation électrique reste basse, il faut que la quantité de mémoire vive embarquée le reste aussi, et donc mécaniquement que le système d'exploitation en consomme le moins possible.

L'objectif initial était que la configuration requise par Windows 8 soit la même que celle de Windows 7, mais il devrait même être moins gourmand, grâce à plusieurs artifices :
  • Le gestionnaire de mémoire du futur Windows est pour commencer capable de combiner les pans de mémoire redondants que créent plusieurs services et applications fonctionnant en parallèle, de quoi libérer des dizaines voire des centaines de Mo.
  • 13 services ne démarrent désormais plus qu'à la demande ou même manuellement, alors qu'ils occupaient jusqu'à présent constamment de la mémoire vive. C'est notamment le cas du Plug and Play et de Windows Update.
  • En outre, les services ou applications ne chargent plus en mémoire vive que les pans qui sont fréquemment appelés, laissant le reste à disposition sur le support de stockage.
  • Sur tablette ou ordinateur tactile, les utilisateurs s'en tiendront probablement la majeure partie du temps à la nouvelle interface Metro, les composants requis par le bureau classique ne seront donc plus chargés qu'au besoin, ce qui économise à ce jour 23 Mo de mémoire.
  • Enfin, Windows 8 gère plus efficacement ce qu'il doit conserver ou non en mémoire. Les développeurs peuvent à ce titre identifier certains composants de leurs applications comme peu prioritaires.
En définitive, sur une machine de test de Microsoft, Windows 8, le bureau classique et le composant anti-malware désormais natif ne consomment à ce jour plus que 281 Mo, contre 404 Mo pour Windows 7, et ce bien qu'il soit en l'occurrence dépourvu de Windows Defender. Soit un gain d'un peu plus de 30 %.

00F0000004647726-photo-consommation-m-moire-vive-windows-7.jpg
00F0000004647728-photo-consommation-m-moire-vive-windows-8.jpg
Windows 7 à gauche, Windows 8 à droite
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top