Windows 10 : Continuum pour transformer votre smartphone en PC

A l'occasion de la conférence BUILD, qui s'est déroulée la semaine dernière, Microsoft a présenté plusieurs nouveautés relatives à Windows 10, notamment une extension du mode Continuum.

En introduisant Windows 10 au mois de septembre 2014, Joe Belfiore, vice-président de la division Operating Systems chez Microsoft présentait la fonctionnalité Continuum. Concrètement, l'OS est capable de détecter la présence d'un clavier physique afin d'ajuster automatiquement l'affichage du menu Démarrer. Lorsque l'utilisation repose simplement sur une saisie tactile, ce menu se transforme alors en une interface Modern UI similaire à celle de Windows 8.x.

Lors de la BUILD, Microsoft a présenté quelques nouveautés sur Continuum, notamment la prise en charge des smartphones. Windows 10 sera également en mesure de repérer les claviers externes connectés via Bluetooth. Puis, lorsque le terminal est lui-même relié à un écran externe (via HDMI ou Miracast), il obtiendra une nouvelle ergonomie identique à celle du PC traditionnel.

0226000008024804-photo-continuum.jpg


Joe Belfiore illustre ainsi les possibilités des applications universelles, dont celles de la suite Office. Sur smartphone, Word, Excel ou encore Powerpoint disposent en effet du même code que les logiciels classiques pour desktop. Un document ouvert dans Word sur le téléphone, par exemple, sera présenté sur l'écran externe sur la même application mais dans un affichage similaire à l'édition PC du logiciel de traitement de texte. Le smartphone se transforme ainsi en un mini PC sur lequel il est possible de relier des périphériques.

Un concept déjà vu

Le concept n'est pas nouveau. Précédemment, Canonical, l'éditeur de la distribution GNU/Linux Ubuntu, avait proposé Ubuntu for Android, un concept visant à afficher l'interface Unity desktop lorsque le smartphone Android était lui aussi relié à un écran via HDMI. Toutefois, ce projet n'a jamais vu le jour et a été abandonné. Canonical n'a pas réussi à convaincre les constructeurs de smartphones de préinstaller une image d'Ubuntu au sein de leurs terminaux, leurs accords avec Google étant trop stricts.

Cependant, à l'occasion du Mobile World Congress en mars dernier, la société a réintroduit cette idée en présentant une tablette équipée d'Ubuntu Phone. Lorsqu'on y connecte un clavier ou une souris, en USB ou en Bluetooth, d'emblée, le système mobile se transforme et présente une interface optimisée pour le bureau.

Un potentiel encore un peu flou

Passer en mode PC depuis son smartphone, voilà une idée assez alléchante. En achetant un Lumia, on pourrait alors indirectement obtenir un PC et surfer sur Spartan Microsoft Edge via sa connexion data.

L'on imagine que ce concept pourrait par exemple avoir du sens dans les pays émergents au sein desquels, le premier appareil électronique est bien souvent le smartphone et non le PC. D'ailleurs, pour sa gamme Lumia, Microsoft multiplie les terminaux d'entrée de gamme et convoite précisément les primo-accédants au marché du smartphone. La société estime qu'il y a environ 4 milliards de personnes à équiper à travers le monde.

Reste qu'en pratique, quelles sont les chances de trouver un écran externe, un clavier et une souris sans ordinateur ?

A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page