Microsoft partage plus d'informations sur HoloLens

22 avril 2015 à 08h18
0
En prévision de la conférence BUILD qui débutera en fin de mois, Microsoft a mis à jour son site Internet dédié à HoloLens avec quelques réponses aux questions récemment posées par les partenaires intéressés.

Tout d'abord Microsoft se targue d'avoir conçu le premier appareil holographique. La société revient ainsi sur la nature-même de HoloLens, lequel se différencie des casques de réalité augmentée (AR) ou virtuelle (VR).

En réalité augmentée, l'utilisateur peut observer une couche d'informations se superposant à la réalité. Ce concept a été utilisé par les annonceurs, par exemple pour afficher une offre promotionnelle lorsque l'utilisateur pointe son regard sur un magasin spécifique. Avec un casque VR, l'utilisateur est complètement plongé dans un environnement virtuel et ne peut donc pas interagir avec le monde réel.

01F4000007984907-photo-hololens-banner.jpg


Du côté de HoloLens, Microsoft explique que la technologie diffère des casques AR : « ce n'est pas la même chose que de voir des objets holographiques ancrés à des positions physiques précises ou des objets dans le monde réel ». Ces applications pourront être contrôlées par l'utilisateur quelle que soit sa position dans l'espace et agiront de manière indépendante. Dans un foyer, l'on pourrait par exemple choisir de positionner Skype près de la TV dans le salon tandis qu'une application de recette sera placée sur le plan de travail dans la cuisine.

Nous savons que Microsoft multiplie les applications universelles. Celles-ci seront proposées sur Windows 10 pour les PC, les smartphones ou encore la Xbox One. La firme de Redmond rappelle que ces dernières seront également disponibles au travers de son casque.

« Windows 10 est la première plateforme à prendre en charge l'informatique holographique avec des APIs pour le regard, les gestes, la voix ainsi que la compréhension de l'environnement sur un appareil sans fil. », explique ainsi la société. Et de préciser : « avec Windows 10, les hologrammes sont les applications universelles et toutes les applications universelles fonctionnent en tant qu'hologrammes ».

Interrogé par nos soins à l'occasion des 40 ans de Microsoft, Bernard Ourghanlian, directeur technique chez Microsoft France, expliquait :

Nous ciblons deux marchés. Le premier est celui du jeu par exemple avec Xbox ou sur PC. Et puis nous sommes littéralement inondés de demandes de la part des entreprises dans divers domaines qu'il s'agisse de la construction, du business ou des divertissements. Donc d'emblée ces scénarios pensés pour porter le casque en permanence.


Retrouvez la FAQ complète sur cette page (en anglais).

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top