Netflix : Non, le prix de l'Ultra HD n'augmentera pas en France

13 octobre 2014 à 12h22
0
Le week-end dernier, la plateforme de SVOD Netflix a fait parler d'elle aux Etats-Unis en raison d'un changement de politique concernant le contenu proposé en Ultra HD. Au programme, une augmentation tarifaire visant à ne proposer la partie du catalogue en 4K que dans l'abonnement à 11,99 dollars mensuels. Une annonce reprise par plusieurs médias français, alors que l'Europe n'est globalement pas concernée.

Il y a encore quelques jours, les nouveaux abonnés de Netflix en Amérique du Nord pouvaient accéder au catalogue de contenu en Ultra HD par le biais de l'offre à 8,99 dollars. Ce n'est désormais plus le cas : les nouveaux inscrits américains doivent à présent débourser 11,99 dollars mensuels pour pouvoir visionner l'intégrale de Breaking Bad, la saison deux d'House of Cards ou une poignée de films parmi lesquels SOS Fantômes 1 et 2 en 4K. Une situation qui agace outre-Atlantique : si les possesseurs d'un téléviseur prenant en charge l'Ultra HD sont encore relativement rares, ces derniers regrettent cette hausse de prix pour un catalogue qui s'avère très restreint. On peut les comprendre.

Néanmoins, en France mais également en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg, en Autriche et en Suisse, parler de cette hausse de prix n'a pas de sens. En effet, en Europe, Netflix applique cette démarche tarifaire dans la plupart des pays où il est présent : le contenu Ultra HD est ainsi limité, depuis le lancement du service dans ces pays, aux abonnés qui choisissent l'offre à 11,99 euros.

03E8000007638971-photo-breaking-bad.jpg

Nous évoquions cette situation dès août dernier et nous avons demandé confirmation à Joris Evers, responsable de la communication de Netflix en Europe. « Nous avons toujours inclus l'Ultra HD 4K dans le pack à 11,99 euros. Les changements ont été réalisés plus tôt, dans le courant du mois d'août, dans les autres pays où Netflix est disponible, bien avant le lancement en France le mois dernier. » Aux Etats-Unis, les clients de Netflix qui ont souscrit à l'offre incluant la HD à 8,99 dollars avant le 12 août dernier pourront effectivement en bénéficier encore, au même tarif, jusqu'au 12 août 2016. Les autres devront passer à l'offre à 11,99 dollars.

Une offre Ultra HD très limitée en France

Pour résumer, non, l'offre Ultra HD de Netflix ne connaîtra pas de hausse de prix en France, en Belgique, en Suisse et ailleurs, puisque la grille tarifaire appliquée par le service de SVOD en Europe est déjà celle qui vient d'être mise en place aux Etats-Unis. Pour une fois, c'est dans son pays d'origine que la plateforme a du retard.

Néanmoins, si les Américains estiment qu'une hausse de 3 dollars est trop importante compte tenu du catalogue Ultra HD proposé, dans les pays francophones, ce dernier est encore plus faible qu'aux Etats-Unis. Hormis Breaking Bad, il n'y a pas grand-chose à mettre sous la dent d'un téléviseur 4K - rappelons que House of Cards n'est pas disponible sur la version française de Netflix, les droits étant détenus par Canal+. Reste que l'abonnement à 11,99 euros par mois est la seule solution permettant d'utiliser le service sur 4 écrans en même temps, ce qui peut s'avérer utile dans un usage familial.

Découvrez le fonctionnement de Netflix en vidéo
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top