Apple : bientôt une rue Steve Jobs à Paris ?

02 décembre 2016 à 16h06
0
Les fans de Mac et d'iPhone, et autres produits Apple, pourront peut-être choisir d'habiter rue Steve Jobs, à Paris.

C'est une proposition du maire du XIIIe arrondissement de Paris, Jérôme Coumet, qui doit donner des noms aux nouvelles voies crées autour de la Halle Freyssinet, après les travaux d'aménagement qui ont transformé les lieux en bureaux.

Une rue Steve Jobs à côté de l'incubateur de start-up parisien



Le choix de l'édile socialiste est on ne peut plus logique : en fait de bureaux, la Halle Freyssinet est destinée à accueillir le plus gros incubateur de start-up français !

Seulement voilà : les élus communistes et écologistes, qui gouvernent avec les socialistes à la tête de la mairie du XIIIe, ne l'entendent pas de cette oreille.

Pour eux, Steve Jobs, bien moins que l'inventeur du Macintosh et de l'iPhone, mais aussi des interfaces système devenues références que sont Mac OS Classic, Mac OS X, et iOS pour nombre d'aficionados, est surtout responsable des conditions de travail détestables auxquelles des centaines de milliers de travailleurs chinois sont soumis, pour fabriquer les appareils high-tech d'Apple.

08436794-photo-steve-jobs.jpg


Malgré leur opposition, le nom de Steve Jobs devrait pourtant être retenu. Le maire a en effet réussi à faire voter la motion proposant ce nom avec les voix des conseillers municipaux et adjoints socialistes, ainsi que les voix des élus de droite de l'arrondissement.

Voir aussi :

Quel ordinateur portable Apple acheter ? Notre avis
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top