Uber : la livraison autonome de repas sera testée dès 2022

18 décembre 2021 à 09h20
9
Uber Eats © FREEDOMPIC / Shutterstock.com
© FREEDOMPIC / Shutterstock.com

À terme, Uber a pour ambition de se passer de chauffeurs ou livreurs humains pour ses services afin de limiter les coûts. Ses frais juridiques aussi sans doute, alors que la société américaine croule sous les procédures partout dans le monde. 

Sa filiale Uber Eats va engager un premier pas dans ce sens : la livraison autonome de repas.

Des livraisons Uber Eats sans chauffeur

Dans le cadre d’un partenariat stratégique avec Motional, spécialisée dans les véhicules autonomes , la firme américaine va tester dès 2022 la livraison de repas sans chauffeur. Ce programme pilote ne sera dans un premier temps réservé qu’à certaines villes de la Californie, où les voitures électriques se chargeront d’apporter les mets des utilisateurs de l’application résidant à Santa Monica, ville où se trouvent les équipes qui travaillent sur le projet. 

Motional fournira à Uber son dernier robotaxi basé sur la Hyundai IONIQ 5 , qui sera agrémentée de modifications pour s’adapter à l’usage des livraisons de repas. Seulement, les véhicules ne seront pas entièrement autonomes dans le cadre de ce test. La coentreprise de Hyundai et d’Aptiv a précisé auprès de nos confrères d’Engadget que les voitures utilisées pour le programme seront supervisées par des « opérateurs de sécurité » présents à l’intérieur du véhicule en cas de besoin. Il faudra attendre le résultat de ce premier essai pour savoir si ou quand le projet sera déployé à plus grande échelle. 

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
serged
Hummm ! Comment qu’il fait le robot pour faire le digicode, appeler l’interphone, prendre l’ascenseur et sonner à la porte ?<br /> Ça rappelle le sketch de Bigard «&nbsp;la chauve-souris&nbsp;».
DesBen
Il y a donc vraiment des gens qui ne descendent pas quand le livreur arrive ?
baal-fr
Mieux que ça, il y a même des déchets qui se plaignent que les livreurs ne montent pas.
serged
Quitte à descendre… Autant aller chercher à manger à la supérette du coin…
gamez
Quitte à descendre… Autant aller chercher à manger à la supérette du coin…<br /> oui mais ce n’est pas du prêt à manger tout de suite<br /> à moins que tu parles des sandwhich tout maigrichons?
emiliee06
le pire cest quand tu fait une trote de fou pour meme pas 6 euro au final et que les gent ne veulent meme pas decendre et son étonner que tu ne veuille pas monter mais srx sur quelle planet on es limite bientôt il fodra le leur servir au lit et encor meme si tu fait sa il diron cest froid tfason les gent sont bon a raler sur des petit truc bidon ce pleindre de ce qui ce casse le dos a bosser mais face a des chause bien plus grave comme politiquement parlant jvais pas tout debaler la ya plus personne qui l’ouvre et sa baissr la culotte bref et oui on va vers un monde ou l’humanité va disparaître
Lost_Dharma
je suis d’accord avec toi à 100%
Gh0st_D0g
À terme, Uber a pour ambition de se passer de chauffeurs ou livreurs humains pour ses services afin de limiter les coûts.<br /> Triste de voir qu’on en revient toujours à l’argent dans ce monde…
calude_vincent
Sans les livreurs, UBER ne serais pas UBER, alors les livreurs doivent agirent au plus vite pour gagner des assurances de leur employeur. Sinon ils seront mis à la porte, se retrouvant à chasser du drones UBER pour se venger.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les marketplaces plaisent aux Français, dépassant la croissance du traditionnel e-commerce : voici pourquoi
Reconditionné : Back Market lève 450 millions pour se renforcer et développer de nouveaux services
Qonto est la plus grosse licorne française, après une levée d'un demi-milliard... mais que fait-elle ?
Qui est Ankorstore, la deuxième licorne française de l'année ?
Google et Apple sous le coup d'un recours collectif pour leur partenariat sur le moteur de recherche
L'Allemagne ouvre une enquête sur les pratiques anticoncurrentielles de Google
Apple franchit les 3 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, une première mondiale
Fusion de géants : l'UE autorise le rachat de WarnerMedia par Discovery, mais il reste encore une étape
En Chine, Amazon désactive le système de notation sur la page du livre de Xi Jinping pour éviter les mauvaises notes
Mio, la startup qui veut rendre Slack, Teams, Zoom et Webex interopérables
Haut de page