Tile : comment le fabricant de trackers permet de se prémunir contre le harcèlement ?

21 mars 2022 à 08h30
1
Tracker Tile © Tile
© Tile

Entre de mauvaises mains, les trackers peuvent devenir des appareils espions redoutables. Face au détournement de leurs produits, de nombreuses marques agissent pour pallier tout usage malintentionné, notamment à des fins de harcèlement.

Après Apple, c’est au tour du fabricant Tile de déployer sa mise à jour promise l’année dernière.

Une mise à jour pour lutter contre les usages détournés

Les trackers ont mauvaise réputation. Depuis le lancement des AirTags , de nombreux faits divers font état d’une utilisation détournée des ces petits appareils censés aider à retrouver simplement ses clés par exemple. Vol de voiture , harcèlement ; les dispositifs ont mauvaise presse et Apple n’est pas la seule à déployer des correctifs pour prémunir tout usage malveillant. Le fabricant Tile a déployé la fonctionnalité « Scan et Secure » destinée à lutter contre ces mésaventures.

Plus concrètement, une personne craignant d’être pistée par un tracker Tile doit lancer la fonctionnalité depuis l’application du constructeur, puis s’éloigner de son point de départ au minimum 10 minutes. À vélo, en voiture ou à pied, peu importe la méthode, il est juste nécessaire de ne pas tourner autour d’un même lieu, de ne pas être trop proche de l’endroit de départ et d’éviter les transports en commun. 

L’application va alors effectuer six scans dans ce laps de temps et dresser la liste de balises du constructeur détectées en différenciant celles inconnues de celles appartenant à l’utilisateur. Si un appareil n’a été repéré qu’une ou deux fois, cela signifie que la personne est simplement passée à côté. Si ce score se rapproche de six, c’est signe que l’appareil intrus est avec elle. Si un tracker espion est détecté, Tile indiquera une marche à suivre accompagnée de quelques conseils. Néanmoins, contrairement à Apple il n’y a pas de fonction pour faire sonner le tracker incriminé, il va falloir chercher par soi-même. 

Source : Neowin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
MisterDams
Toujours est-il que tout le monde n’a pas de Tile ou de Airtag, ou de SmartTag+… Devoir installer au moins 3 applis pour être sûr de pas être tracké, c’est clairement pas user friendly.<br /> Il serait quand même bon qu’on essaye d’uniformiser un peu le système pour qu’on puisse intégrer ces sécurités dans les OS plutôt que dans chaque application propriétaire. On a bien développé un truc spécial pour le coronavirus…
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page