Youtube ajoute une étiquette à certaines vidéos pour contrer la propagande du gouvernement chinois

29 août 2019 à 07h55
0
Youtube

Le service de streaming vidéos publie un bandeau indiquant que le média à l'origine du contenu concerné est la propriété du pouvoir chinois.

YouTube souhaite, sans s'impliquer dans le débat démocratique, mentionner les sources afin de lutter contre les fake news.

Des mentions contextuelles pour lutter contre la désinformation

YouTube, comme d'autres plateformes sociales, est au cœur des manifestations se déroulant actuellement à Hong-Kong. Les protestataires utilisent les réseaux sociaux disponibles pour mettre en images leurs revendications, mais les autorités chinoises utilisent également ces moyens de diffusion pour propager des contenus visant à décrédibiliser la révolte citoyenne.

La filiale de Google a déjà annoncé avoir procédé à la suppression de plusieurs dizaines de comptes prétendument pilotés par le pouvoir chinois, dans le cadre de sa lutte contre les fake news. Mais le volume de contenus est tel que YouTube n'a pas les moyens de vérifier au cas par cas toutes les vidéos uploadées et partagées.

Désormais, la version hongkongaise de YouTube va afficher un bandeau destiné à donner plus d'informations et de contexte à propos des médias publiant ces vidéos. Par exemple un contenu publié par China Central Television (CCTV), l'agence de presse Xinhua ou China Global Television Network (CGTN) sera accompagné d'une mention rappelant que l'Etat chinois participe au financement de ces chaines.

YouTube reste neutre et agit uniquement dans l'intérêt de ses utilisateurs

Ces mentions ne sont pas inédites. En France, les vidéos publiées par les comptes appartenant à France Télévision ou France Inter sont aussi accompagnées de ce type de bandeau indiquant que les programmes font partie du service public français.

En élargissant le dispositif à Hong-Kong, YouTube continue sa lutte contre la désinformation, sans toutefois prendre parti pour un camp ou pour un autre et tout en gardant sa neutralité. Le service rappelle d'ailleurs à ce sujet, sur ses pages d'assistance, que cette mention automatique « n'est pas un commentaire de YouTube sur la direction éditoriale de l'éditeur ou de la vidéo, ou sur l'influence éditoriale du gouvernement ».

Source : Sky News
50
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top