Avis Salto : catalogue, interface, abonnement... Un an après son lancement, comment s'en sort la SVoD à la française ?

08 décembre 2021 à 13h00
22
Salto SVoD

Lancé en octobre 2020, le service de streaming Salto a désormais un peu plus d'un an, et l'heure est venue de (re)faire un état des lieux de ce qui a trop souvent été appelé, peu justement, le « Netflix à la française ». Interface, fonctionnement, catalogue… voici notre avis complet.

Salto
  • Accès à la programmation des groupes TF1, M6 et France Télévisions
  • Certains programmes disponibles avant leur diffusion
  • Quelques séries exclusives et différents classiques
  • Pas de téléchargement local
  • Contenu exact du catalogue souvent confus
  • Interface et options chiches

Lors de son annonce et de son lancement, peu ont compris l'objectif derrière Salto. Un service de streaming payant réunissant (en grande majorité) des programmes que l'on peut regarder plus ou moins gratuitement à la télévision ou via des sites de replay ? Pour quoi faire ? Pourtant c'est un peu plus compliqué que cela…

Si Salto propose bien de retrouver à un seul endroit des séries, films, émissions et autres programmes proposés par diverses chaînes des groupes TF1, M6, France Télévision et autres, un peu comme le propose déjà Molotov, leur disponibilité et les formats varient énormément. Replays, streaming classique ou diffusion en direct sont ainsi de la partie, exhaussés de quelques exclusivités ou même programmes en avant-première. La promesse est également d'éviter au maximum la présence de publicité.

Faisons donc un tour complet de cette solution hybride pour tenter de pleinement l'appréhender, voir ce qui fonctionne ou ce qui pèche.

Tests réalisés sur desktop, applications Android et Android TV sur NVIDIA Shield.

Interface et ergonomie : pas de quoi faire des galipettes

Au lancement, Salto connait la musique et propose tout d'abord sans surprise de sélectionner un profil d'utilisateur. Notez d'ailleurs qu'en plus de ceux créés par les abonnés, des profils « Kids » et « À plusieurs » (avec en sous-choix « En amoureux », « Entre amis » et « En famille ») permettent de filtrer directement du contenu adapté. Une bonne idée.

Salto profils © Capture d'écran

La page d'accueil, après les menus du haut sur lesquels nous reviendrons plus tard, est occupée par la recommandation du moment, affichée en gros. Différents boutons permettent de rejoindre des pages dédiées à plusieurs types de contenus (séries, films, sport, jeunesse, etc.). Plus bas se trouve la liste de l'utilisateur où sont regroupés les programmes ajoutés à l'aide d'un bouton dédié sur chaque page. On retrouve ensuite, différentes recommandations et nouveautés éditorialisées (dont un Top 10 inspiré de ce que fait Netflix), tandis qu'une ligne permet de reprendre le visionnage de programmes en cours.

Salto 1 © Capture d'écran
Salto © Capture d'écran
Salto © Capture d'écran
Salto © Capture d'écran

L'interface est à la fois claire et propre, et chaque catégorie dispose de sous-catégories pour trouver son bonheur. On apprécie notamment que la page pour les plus petits propose des sous-catégories par tranches d'âges, que tous les James Bond soient joliment regroupés du côté des films, ou encore que les documentaires ou émissions, par exemple, soient triés par genre.

L'éditorialisation est donc plutôt solide, mais revenons à l'interface pure, et notons qu'un bouton pour supprimer un élément de la section des programmes en cours manque cruellement.

Salto sport © Capture d'écran
Salto séries © Capture d'écran
Salto TR © Capture d'écran
Salto Bond © Capture d'écran

Le contenu proposé sur les pages des programmes varie énormément, mais globalement les détails ne foisonnent pas. Genres, durées, limites d'âge et généralement synopsis sont indiqués, mais des détails comme le casting par exemple, ne sont pas toujours proposés ou affichés de manière optimale.

Salto © Capture d'écran

Même chose pour l'interface de lecture, qui propose le minimum syndical. Côté live, une « télécommande » permet de zapper d'une chaîne à une autre, tandis que des boutons classiques pour gérer le volume, la navigation, le plein écran ou encore les langues sont là. Quelques éléments potentiellement gadgets proposés par la concurrence manquent donc à l'appel mais, au moins, le tout est parfaitement fonctionnel et réactif.

Salto live © Capture d'écran
Salto UI © Capture d'écran

Terminons avec les menus tout en haut. Il n'y a finalement pas grand-chose à dire sur « Thématiques », « Chaînes » et « Recherche » qui parlent d'eux-mêmes et permettent de trouver son bonheur sans fouiller manuellement dans la page centrale. Attardons nous en revanche sur les options, disponibles dans « Mon Compte ».

Salto options © Capture d'écran

En plus d'y retrouver sa liste de programmes ajoutés, c'est là qu'il est possible de modifier les informations de son compte (identité, email, mot de passe…), son abonnement (formule, méthode de paiement, résiliation…) ou encore les appareils connectés et les profils. Le contrôle parental permet également de bloquer du contenu par tranches d'âges et quelques cases à cocher ou non permettent de choisir quelles communications recevoir ou non.

On regrette par ailleurs l'absence d'un historique de lecture/connexion, ou encore l'impossibilité de personnaliser l'apparence des sous-titres.

Salto options © Capture d'écran

Catalogue : du contenu, mais quelques absences

C'est là que les choses se compliquent et que Salto doit faire des progrès. Notez que nous ne critiquerons pas ici la qualité ou non des programmes proposés (les goûts et les couleurs…), mais notre sélection des meilleures séries qui s'y trouvent vous tend les bras :

La plateforme de streaming vidéo Salto propose un assez large choix de contenus provenant, comme promis, de différentes chaînes françaises, mais aussi d'ailleurs… Voici une petite sélection des séries à ne pas manquer !
Lire la suite

Tout d'abord, des chaînes de la TNT et diverses chaînes thématiques sont proposées en live (et avec les publicités classiques, donc). Sur les 27 au total, on relèvera notamment TF1, France 2, France 3, France 4, France 5, Arte, M6, W9, TMC, NRJ 12, france info, LCI, La chaîne l'Équipe, Paris Première, 6ter ou encore Guili. Il y a donc du contenu pour tous les âges (y compris les enfants) et les goûts (un tout petit peu de sport, de l'information, du divertissement, des documentaires, etc.). De ce côté là, le contrat est respecté puisque la solution est fonctionnelle et claire.

Salto chaînes © Capture d'écran

Ensuite, une grande partie des programmes proposés par ces chaînes en direct sont également consultables en replay, comme sur leurs sites Web dédiés. L'intérêt principal étant bien entendu de ne pas y subir de publicité, sauf dans le cas de TF1 depuis peu de temps, pour laquelle Salto a ajouté de la publicité. Les abonnés doivent d'ailleurs être ravis de voir l'une des principales promesses du service brisée…

Autre gros souci, il n'est pas toujours indiqué quand ces replays vont disparaitre du catalogue, et dans le cas d'une série, seuls les tous derniers épisodes diffusés sont généralement proposés. De même, si un programme a été ajouté à la liste de l'utilisateur, mais qu'il a ensuite été supprimé du catalogue (comme la série Beforeigners, par exemple), l'entrée demeure dans la liste… Mais vide de tout contenu.

Salto © Capture d'écran
NCIS est un bon exemple de replay clairement incomplet et assez inutile, même si la S18 est là en entier

En streaming classique ensuite, Salto propose diverses séries, dont certaines en exclusivité et même en US +24 (cela a été le cas de la saison 4 de Fargo par exemple, ou plus récemment des séries DC Stargirl et Superman & Lois, ou de l'intégrale de Person of Interest qui va disparaitre à la fin de l'année…). Même chose pour quelques films, dont la quasi intégralité des films James Bond par exemple. On est encore loin de la quantité de shows exclusifs proposée chez la concurrence, mais c'est un bon début.

Autre point important, certains épisodes et programmes qui seront diffusés à la télévision (séries, télé réalité…) peuvent être regardés en avant-première sur Salto avant leur diffusion classique.

Comme le montre la capture ci-dessous en revanche, faire la différence entre ce qui est proposé en replay ou en streaming relève de la véritable épreuve. Une unification des pages ou des indications plus claires seraient bienvenues !

Salto germinal © Capture d'écran
Vous ne voyez pas double, la différenciation entre le replay et le streaming de Germinal par exemple est... perfectible

De même, on regrette l'absence de certaines séries qui devraient pourtant être à l'appel, ou vont et viennent, et on imagine qu'un véritable casse-tête de droits est à pointer du doigt. Or, une fois encore c'est l'utilisateur qui trinque. En revanche, contrairement à bien des services « concurrents », Salto a le bon goût de lister tout le contenu de son catalogue sur une page dédiée, permettant ainsi aux non abonnés de voir si cela vaut le coup de sauter le pas de l'abonnement.

Salto © Capture d'écran
Où sont tous les épisodes de Zone Blanche, pourtant série France 2 ?

La plateforme fait visiblement des efforts pour essayer d'attirer les utilisateurs avec du contenu exclusif venant de l'étranger, puisque presque tout son contenu français est proposé gratuitement ailleurs. Est-ce suffisant ? Pour le moment, pas vraiment, car l'enrichissement du catalogue se montre encore trop sporadique et discret.

Cela dit, les arguments de la diffusion de certains programmes en avant-première ou encore la présence de nombreuses émissions de divertissement et de télé-réalité peuvent être intéressants pour certains utilisateurs.

Accessibilité et fonctionnalités : quelques trous dans la raquette

Application moderne oblige, Salto est disponible sur de nombreuses plateformes. Outre les versions desktop et mobiles (Android et iOS) indispensables, le service peut être installé sur certaines box Internet (Freebox Pop, Bbox Miami et 4K), sur Android TV (télévisions Sony, Philips, Sharp, TCL et autres), y compris la NVIDIA Shield, sur Amazon Fire TV, ou encore Apple TV. L'ajout ou suppression d'un appareil se fait très simplement via les options, tandis que la fonctionnalité Chromecast n'est évidemment pas oubliée.

Côté fonctionnalités, si vous consultez des vidéos de manière classique en streaming (et non en direct via les chaînes), Salto propose le minimum que l'on est en droit d'attendre d'un tel service en 2021. En revanche, on regrettera fortement l'absence de téléchargement en local pour profiter de son contenu hors-ligne. De même, très peu de langues sont proposées, aussi bien pour l'audio que pour les sous-titres (comme OCS, pas de sous-titres en anglais pour les programmes anglais par exemple, dommage). Une grande partie du contenu provenant de France, ce point n'est pas véritablement dramatique, d'autant que des sous-titres pour les sourds et malentendants sont souvent proposés, mais tout de même.

Pour les adeptes de live on appréciera la présence du multi langue quand disponible, et surtout le contrôle du direct. Concrètement, il est possible de mettre en pause un programme diffusé en direct et de le remettre ensuite en route où l'on en était, de revenir au direct, ou même de relancer un programme depuis le début si vous avez manqué le début.

Qualité audiovisuelle et service client : le job est assuré

Sans grande surprise, Salto se limite au 1080p maximum du côté de la vidéo. L'absence de programmes à diffuser en 4K HDR explique logiquement l'absence de ces technologies sur la plateforme, même si l'on aurait apprécié que les séries et films les plus récents le proposent. Même chose pour le son, puisque les utilisateurs disposant d'une installation 5.1 devront se contenter de stéréo. Dommage.

Heureusement, lorsqu'un programme est proposé en 1080p, Salto s'en sort honorablement. Le résultat n'est pas trop compressé, tout en n'atteignant pas non plus la finesse des ténors que sont Netflix, Prime Video et les autres services plus riches côté production et moyens techniques.

Côté service client, Salto a fait les choses plutôt bien en revanche. Outre une classique section FAQ pour trouver une solution à une question ou un problème commun, il est possible de joindre de l'aide par message, chat ou même téléphone. Le tout sur des plages horaires plutôt larges, et le délai de réponse est des plus satisfaisants. Par chat par exemple, un conseiller était disponible en quelques secondes.

Qualité, contenu, prix : une proposition cohérente, à défaut d'être véritablement intéressante ?

Salto propose trois formules d'abonnement, toujours avec un mois d'essai offert. Seul le nombre d'utilisateurs qui peuvent regarder du contenu en simultané change (un seul pour 6,99 € par mois, deux pour 9,99 € par mois et 12,99€ pour quatre utilisateurs), puisque tout le contenu est accessible dans tous les cas, dans une qualité audio/vidéo identique, et sur toutes les plateformes.

Salto prix © Capture d'écran

S'abonner Salto peut avoir un certain sens pour certains utilisateurs. Pour les grands consommateurs de programmes français principalement, ou de séries étrangères aux genres diffusés en majorité par la TNT (comme les séries policières procédurales américaines, par exemple). Dans ce cas, le choix de cette plateforme quasi dénué de publicité se tient, malgré la perfectibilité du système de replays. Ensuite, pour quelqu'un qui voudrait par exemple binge watcher une série exclusive (Kaamelott, au hasard) ou tous les films James Bond, puis résilier, la proposition de Salto est honnête en termes de rapport qualité/prix.

Pour les autres en revanche, les personnes qui n'aiment pas la télé réalité, les émissions de divertissement ou même les séries françaises, le catalogue peut rapidement être épuisé. S'y abonner (souvent en plus des concurrents) risque donc de ne pas servir à grand chose. Il s'y trouve bien évidemment des contenus intéressants à picorer de temps en temps (comme des documentaires), mais étant donné que la majorité est souvent disponible ailleurs gratuitement, difficile de justifier l'investissement à long terme.

L'avis de Clubic

Fin 2021, il est toujours assez difficile de savoir à qui s'adresse exactement Salto. Pas aisé non plus de saisir son réel intérêt vis-à-vis de la télévision classique et de la concurrence côté SVoD, toujours plus nombreuse. Mais si vous êtes à la recherche d'un hub central permettant de regarder la télévision selon vos propres termes tout en évitant en grande partie la publicité, ou si vous êtes en quête de contenus exclusifs pour vous occuper quelques mois, la solution est aujourd'hui tout à fait fonctionnelle et honnête.

Il manque cependant encore à Salto quelques fonctionnalités et arguments solides côté contenu pour véritablement s'imposer comme une alternative ou un complément des autres, ou même faire oublier la bonne vieille télévision et sa publicité. De plus, la question de son intérêt par rapport à Molotov, qui partage de nombreux points communs avec Salto, propose plus de contenu pour moins cher et permet d'enregistrer du contenu pour le regarder plus tard, se pose sérieusement.

Salto

6

Un peu plus d'un an après son lancement, Salto est encore loin d'être un indispensable dans le paysage du streaming vidéo. Certains éléments manquent à l'appel et l'interface peut paraitre confuse au premier abord, tandis que le catalogue compte encore quelques manques et incohérences.

La plateforme, parfaitement fonctionnelle techniquement, demeure cependant une alternative intéressante pour les amateurs de productions françaises. Salto a même du potentiel au-delà, et pourrait devenir une solution complémentaire sympathique en allant piocher davantage chez ses voisins.

Les plus

  • Accès à la programmation des groupes TF1, M6 et France Télévisions
  • Certains programmes disponibles avant leur diffusion
  • Quelques séries exclusives et différents classiques

Les moins

  • Pas de téléchargement local
  • Contenu exact du catalogue souvent confus
  • Interface et options chiches
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
11
Domotique94
Le plus mal noté des 4 implémentés en France, et pour cause, qualité d’image et de son au rabais face aux 3 autres (1080p là ou les autres proposent de la 4K/UHD). Hormis catalogue disponible à la TV presque gratuite française, catalogue très maigre à l’international, comprenant des séries souvent datés, quelques bonnes séries en cours mais avec un gros retard à l’allumage pour mettre à disposition les dernières saisons. Tarifs vu le rapport catalogue/résolution d’affichage élevé, Disney + est meilleur sur ces 2 points et pas plus cher, et Apple TV+ moins cher avec 4 K au top, catalogue maigre mais de très grande qualité, avec en plus l’arrivée à moyen long terme d’autres concurrents (Paramount +, HBO Max) sans parler de OCS qui en contenu est meilleur, je ne voies pas Salto survivre si pas de grosse remise en question. Puis quelle horreur cet outil sur la TV, absolument pas user friendly face à la concurrence.
Yorgmald
Salto ne devrait pas être payant avec FT dedans vu que l’on paye déjà une redevance bien assez chère pour ce que l’on a.<br /> Le catalogue ne fait pas envi non plus si en plus on retrouve les mêmes programmes que ce qu’il y a sur les chaines. Et si programme présent mais non dispo sur les chaines c’est anormal, à mon sens, car lié au problème de cette redevance.
backsec
Salto est un service français s’adressant aux Français. Je suppose que la quasi totalité de la clientèle se tourne plus volontier vers la VF et ignore donc le multillangue (donc son absence est à relativiser).<br /> À part ça le service est encore jeune et ne peut pas encore être au minimum syndical attendu. Surtout si la comparaison se fait avec des services comme Netflix (un service déjà bien éprouvé).
backsec
FT n’est pas le seul pillier de Salto. Les autres étant privés.<br /> Par ailleurs, il s’agit d’un service «&nbsp;complémentaire&nbsp;» des activités de FT financées partiellement par le redevance.<br /> Je n’approuve pas non plus cette taxe, mais il ne faut pas tout mélanger.
Domotique94
Le problème qui va d’ailleurs l’être de plus en plus c’est que la population regardant principalement et surtout uniquement du français est de plus en plus vieillissante. Les dernières génération (et pas que les dernière d’ailleurs) sont rentré de plein pied dans le streaming payant depuis quelques années maintenant. L’argument que Salto est jeune pour justifier un catalogue faible de pas très grande qualité est ridicule, Disney + n’est pas spécialement beaucoup plus vieux, propose sur tout ses contenus une meilleure résolution d’image, bien plus de nouveauté. Apple tv + bien plus de qualité même si catalogue moindre (mais moins onéreux en même temps). Il faut frapper fort des la première année sur ce marché ou la concurrence est très bien implanté depuis un moment. Et ce qui ne va pas arranger les affaire de salto même sur son contenu made in france c’est TF1 qui ouvre son propre service et bientôt lié à m6. Et même FT va vouloir lancer son service. L’avenir est très sombre pour ce service de streaming, les jeunes générations jusqu’à 40 ans n’en ont déjà pour la plupart pas grand chose à faire, ça ne va pas s’arranger avec le temps…
litleplayer
Il bouge encore ? Toujours vivant ? Coriace la petite bête
Yorgmald
Pour les productions venant des autres acteurs je suis d’accord de payé, mais pas pour FT, c’est cette partie que je dénonce.<br /> Je l’ai peut être mal exprimé sur le coup, mais la partie FT me dérange personnellement.
Zenvinc
Je réagis car le catalogue Salto est appréciable.<br /> Leurs sélections «&nbsp;on a apprécié&nbsp;» fait découvrir des perles.<br /> Beaucoup moins de choix certes que sur les grandes plateformes, ou l’on y trouve surtout énormément de séries débiles. Pauvre jeunesse livrée à un monceau de conneries, sous prétexte de l’international.<br /> Avec Salto soutenons une identité, une culture et une industrie française avec des ouvertures sur les séries étrangères intelligentes, sur les grands réalisateurs de ce monde. Une ligne claire.<br /> Dommage que ça fonctionne pas à l’international.<br /> Franchement c’est assez qualitatif.<br /> Quand vous allez au restaurant vous préférez la grande chaîne de restauration ou le petit restaurant sympathique qui paie pas de mine?
Domotique94
Très faible argumentation pour défendre Salto, en terme de séries qualitatives françaises je préfère encore ce que propose canal+. La qualité a l’international de Salto vole en éclat face au séries qualitatives de Apple tv+, ocs et ne fais pas mieux qu’un Amazon prime je suis d’accord que 60% des séries sur Netflix ne sont pas qualitative, mais vu la richesse du catalogue, il en reste bien plus qualitative que sur salto, qui plus est en 4k (faut se réveiller Salto la 8k approche, ne proposer que du 1080p à l’arrivée de 2022 signifie être à la rue). Donc oui Salto est vraiment à la traîne et ça ne va pas s’arranger.
backsec
L’argument de la jeunesse n’a rien de ridicule. Le service est jeune en terme d’âge mais également dans la constitution de son contenu.<br /> La comparaison avec Disney+ n’est pas pertinente, car oui le service de Mickey est jeune dans l’absolu, mais son catalogue était déjà constitué avant même la naissance du service (Disney, Marvel, Star Wars, Fox…).<br /> Apple+ aussi est effectivement jeune, mais comme vous l’avez précisé, son catalogue est également faible (comparé aux «&nbsp;anciens&nbsp;» bien-sûr). La comparaison est bien plus pertinente.<br /> Quant à la qualité, comment pouvez-vous comparer Salto qui se dote de pas mal de productions françaises à Apple+ avec son catalogue exclusif US. La majorité est en général bien plus attiré par les productions US que FR. Nous sommes formatés ainsi, l’US est plus séduisant (souvent à raison).<br /> De plus, il faut rappeler qu’Apple+ s’incrit facilement et presque logiquement dans un écosystème Apple bien implanté.<br /> Néanmoins, je le répète : Salto est un service français destiné au marché français, là où tous les autres ont bien plus de moyens alloués et se destinent à un marché mondial. Il ne faut pas comparer.<br /> À titre perso, je pense que l’alliance TF1/FT/M6 aurait eu à y gagner en intégrant en plus Canal. On aurait eu davantage de moyens pour un service qui aurait pu avoir plus de chance SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS. Le but étant surtout de se faire une place en trouvant son public.<br /> Enfin, je n’oublie pas que je lis partout certains pester contre la présence unique de services US dans tel ou tel domaine et de l’absence de services nationaux voire européens, même si privés. Mais quant il y en a, c’est un bashing dès l’annonce de la création et sans test (voir les premières news d’il y a un an).
Domotique94
Je suis d’accord avec vous sur un point, à savoir qu’une alliance TF1/FT/M6 avec canal aurait pu amener un concurrent fort séduisant, car je le redis, je ne suis pas forcément un anti contenu FR quand il est de très bonne qualité, ce qui est hélas rare, mais il y a vraiment quelques pépites FR en série sur mycanal. Mais oui à ce niveau là la concurrence étrangère (Séries américaine, espagnoles, allemande et j’en passe) sont bien là et depuis un moment. A Défaut de se démarquer, quand on lance un outil de streaming en 2020-2021-2022, il faut au moins niveau outil/résolution d’affichage/qualité sonore, se mettre au niveau de base de la concurrence, qui déja si elle fait mieux, ne s’endort pas sur ses lauriers et cherche toujours à progresser (CF Disney + qui commence à proposer du contenu en imax sur sa plateforme), Netflix qui propose de la 4K depuis belle lurette mais qui en plus cherche toujours à améliorer le son proposer, le dolby vision etc. Et apple TV + niveau qualité d’image et son est juste dingue, catalogue certes petit mais complètement original et leur appartenant de A à Z, avec des séries très gros budget de très grosse qualité, 6 ou 7 séries chez eux m’ont déja mis des claques, et ils ont signés des contrats avec de très gros réalisateurs qui vont réaliser d’autres séries top niveau pour eux → un monde d’acart avec Salto là dessus, et pour moins de 5 euros par mois c’est difficille d’éxiger beaucoup plus (encore moins cher pour ceux qui ont un produit apple).
Jolan
Il semblerait que FT cherche à se désengager de Salto pour se consacrer à france.tv
ifebo
Pas de lecture en local !<br /> Pour quelqu’un qui consomme principalement les séries dans les transports en commun, c’est rédhibitoire.
Domotique94
Yes et TF1 va probablement faire la même, il ne va pas rester grand chose car au moins cette partie leur permettait d’attirer le plus gros pourcentage de leur clientèle actuelle → une population plus agée. C’est pas pour rien qu’ils font actuellement une offre à 50 euros l’année, quand on arrive à autant casser son prix au bout d’à peine un an, c’est que ça va très mal. Et sachant que les concurrents, comme Disney+ qui a annoncé sortir les gros sous l’année prochaine pour multiplier ses contenus originaux, NEtflix qui continue à sortir toujours plus de contenu, amazon prime qui va sortir du très lourd (CF séries seigneur des anneaux entre autre), Apple TV+ va sortir encore plus de séries de très gros réalisateur, la possible arrivée d’ici un an un an et demi de HBO Max, et peut être aussi Paramount, que va t’il rester de Salto? d’ici fin 2023 je l’annonce ils sont mort s’ils ne font pas de très gros changements.
ld9474
Je précise que je n’ai pas testé le service mais ca na va pas tarder vu que j’ai une offre de 3 mois gratuits. Néanmoins, le catalogue Netflix que tout le monde loue est de mon point de vue pas top. Je ne parle même pas de l’interface qui est indigeste (on scroll dans tous les sens je trouve que c’est un antipattern d’ergonomie).<br /> Concernant la qualité de l’image, pour avoir du 4K il faut avoir la fibre. Vu la cible de Salto, je doute que les gens soient tous équipés pour toutes ces «&nbsp;nouveautés&nbsp;» techniques. De mon point de vue ce ne sont pas des freins. En revanche le prix peut l’être.
Domotique94
Donc tu donnes un éventuel avis sans avoir testé Salto, l’intérêt? Moi je parle en connaissance de cause pour avoir été abonné plusieurs mois. Si tu trouves l’ergonomie de l’interface Netflix indigeste, tu vas pleurer avec Salto, c’est bien pire. En clair ils ont un peu le même système, mais en moins bien fichu, je m’explique. Lorsque tu es sur une ligne avec des contenus, sur netflix si tu cliques sur une vignette, tu arrives sur une page qui te donne l’année du contenu, sa durée, son résumé, si tu fais un back (retour arrière) cela te repositionne au même niveau horizontal de la ligne des contenus. Alors que sur Salto, lorsque tu affiche la pages d’une vignette, pour la durée, l’année du contenu tu peux te brosser), et quand tu fais un back, ça te repositionne à chaque fois au tout début de la ligne (Allo on est fin 2021…). C’est très fouilli, ce que je veux dire, c’est que si tu n’aimes pas l’interface de Netflix, tu vas détester celle de Salto, car c’est pareil mais en moins bien/plus daté.L’argument de pour avoir la 4K il faut avoir la fibre, à 7€ l’abonnement mensuel ne pas la proposer alors que tous les concurrent la propose, c’est juste être à la traine il n’y a pas d’autres mots, de plus en plus de gens ont des tv 4 k et la fibre, c’est pas comme si la techno venait de sortir. Et je le redis ils ne vont pas gagner plus de client (population jeune/age moyen) en étant aussi mauvais sur ces points. et Justement tu parles de connexion a plus bas débit etc, ils ne propose même pas le téléchargement de contenu pour es visualiser hors ligne, donc contre-argument de plus à ce que tu expliques, là ou les autres concurrents le permettent.
ld9474
Tu remarqueras que je ne donne pas mon avis sur Salto, mais plutôt sur les critiques émises pour dire:<br /> Le catalogue Netflix n’est pas si terrible que ca. Franchement il m’arrive de chercher longtemps avant de potentiellement trouver un truc sympa<br /> La navigation dans Netflix, mise en avant, je la trouve juste «&nbsp;pourrie&nbsp;»<br /> La 4K voire plus necessite d’avoir une certaine connexion et que la cible de Salto n’est pas forcément le jeune de moins de 30 ans citadin avec la fibre et qu’avec une connexion moyenne et bien la 4K on l’a pas !<br /> Je peux entendre ce que tu dis sur le fait de ne pas la proposer mais pour moi ce ne sera pas un frein (si tant est que je m’abonne). D’ailleurs regarder Joséphine Ange Gardien en HD ou 4K ca doit pas changer grandement la donne ;).<br />
Domotique94
Et pour ma part je compare les services, je ne dirai jamais que l’interface de Netflix est idéale et incroyable, par contre je peux dire (pour avoir utiliser les 2) qu’elle est meilleure que celle de Salto ça c’est certain. Résumé le besoin de la 4K sur le fait que Joséphine ange gardien (vieu feuilleton de TF1 est ce que j’appelle troller) c’est sortir quelques cas à la marge pour justifier qu’une chose n’est pas nécessaire, sauf que ne vous en déplaise Salto aimerait attirer le plus grand nombre, et donc pour ça il faut se mettre au niveau de la concurrence sur les qualités (la loi du marché tout ça tout ça). La vérité est que Salto se porte assez mal actuellement, les chiffres ont été communiqué récemment, ce n’est pas pour rien qu’ils casse le prix sur les abonnement annuel, et le fait qu’ils vont perdre prochainement les contenus de FT et TF1 ne vont rien arranger, car comme vous le dites si bien c’est ce qui plairait au public qu’ils visent.
Domotique94
D’ailleurs Votre fameuse Joséphine ange gardien ne va pas y rester très longtemps comme beaucoup d’autre choses en rapport à la télévision française (car oui pour ma part quand je dis des choses j’argumente vraiment avec tests et sources) → Fusion TF1/M6&nbsp;: France Télévisions pourrait-il quitter Salto&nbsp;? - Les Numériques
ld9474
Perso je regarde pas Joséphine, c’était un exemple
Emmanuel_Angulo
Absolument aucun intérêt . Autant prendre canal plus séries : vous aurez également accès à la tnt via mycanal et le contenu n’a rien à voir… et en plus vous majorez votre redevance TV de 7 euros par mois. Next
luck61
Pas de 4K c’est chaud en 2022, quand je vois le prix d’amazon prime et pour le prix le nombre de film en 4k uhd , y a pas photo
Voir tous les messages sur le forum

Derniers avis

Avis Microsoft Defender : Que vaut l'antivirus natif de Microsoft ?
Avis Avast : est-ce toujours le meilleur antivirus gratuit ?
Avis CyberGhost VPN (Test 2022) : que vaut le mastodonte du marché cette année ?
Avis Proton VPN (Test 2022) : que vaut la dernière mouture du VPN aux fonctionnalités avancées ?
Avis PureEncrypt : l'add-on de PureVPN pour le stockage cloud sécurisé
Avis Surfshark VPN : le jeune VPN est-il toujours aussi prometteur ?
Avis CleanMyMac X : est-ce le meilleur logiciel de nettoyage pour Mac ?
Avis LastPass (2022) : la solution ergonomique pour protéger vos mots de passe
Avis Webnode : le créateur de sites qui voulait concurrencer Wix
Avis eToro (2022) : test complet de cette plateforme alléchante mais déconseillée pour les débutants
Haut de page