Free saisit le Conseil d’État pour faire interdire la plateforme Salto

28 février 2020 à 14h32
0
Salto

Après avoir tenté de convaincre l'Autorité de la concurrence, Free saisit le conseil d'État pour bloquer le lancement de Salto, la plateforme de streaming commune de TF1, M6 et France Télevisions qui doit être lancée prochainement.

La plateforme de streaming Molotov s'érige également contre le lancement de Salto auprès du Conseil d'Etat, affirmant que M6 et TF1 abusent de leur position dominante.


Xavier Niel contre Salto

Selon les informations de la Lettre A, publiées le 26 février, le groupe Iliad, maison-mère de Free, aurait déposé un recours auprès du Conseil d'État pour s'opposer au lancement de la plateforme de SvoD Salto, portée par M6, TF1 et France Télévisions.

Pourquoi ? L'opérateur français dénonce la mise en place d'un « cartel vis-à-vis des distributeurs » et craint que Salto soit privilégié. Molotov, la plateforme de streaming française, dénonce de son côté un abus de position dominante de la part des principales chaînes de TV françaises. Rappelons tout de même que Xavier Niel, patron de Free, est le principal actionnaire de Molotov.

Source : Telecompaper
Modifié le 28/02/2020 à 14h32
15
15
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top