Ventes de DVD : la chute continue en France

09 mai 2012 à 13h34
0
00FA000005144948-photo-logo-dvd-video.jpg
Une étude réalisée par GfK pour le Centre national du cinéma (CNC) met en avant la chute des ventes de DVD au premier trimestre 2012 : un constat qui confirme celui réalisé en début d'année par le Syndicat de l'édition vidéo numérique.

Début février, le SEVN dressait le bilan des ventes de vidéo sur DVD, Blu-ray et VOD en 2011 et soulignait déjà la forte baisse des ventes des supports disques, à hauteur de 9% par rapport à 2010. Une tendance confirmée par cette nouvelle étude commandée par le CNC : durant le premier trimestre 2012, les dépenses des ménages français pour l'achat de DVD et de Blu-ray ont chuté de 11,8% par rapport au premier trimestre 2011.

« Cette évolution s'explique par la baisse de 17,0 % du chiffre d'affaires des ventes de DVD à 228,67 millions d'euros » explique GfK. De son côté, le Blu-ray est, lui, en nette progression (+20,3%) mais son chiffre d'affaire de « seulement » 53,73 millions d'euros ne permet pas de combler la chute du marché du DVD.

En termes de volume, la chute est encore plus conséquente puisque qu'elle affiche une baisse de 13,7% par rapport au premier trimestre 2012. « Sur les douze derniers mois, le volume des ventes de supports vidéo diminue de 10,4 % à 127,63 millions d'unités. »

Le Blu-ray à 10 euros, produit star

L'étude met également en avant une baisse du prix de la nouveauté, aussi bien du côté du DVD que du Blu-ray : le premier format est proposé lors de sa sortie à un prix moyen de 17,44 euros et affiche ainsi une baisse de 5,1% par rapport au premier trimestre 2011. Du côté du Blu-ray, la moyenne est de 22,52 euros, soit une baisse de 4,7%. Mais il apparaît clairement que le public ne se jette pas sur les nouveautés et concentre son intérêt sur les produits de « catalogues », plus anciens mais aussi bien moins chers : ainsi, 42% des ventes de DVD concernent des titres vendus entre 3 et 8 euros - contre 41,4% durant le premier trimestre 2011. Même constat du côté du Blu-ray où les titres proposés entre 10 et 13 euros constituent 38,8% des ventes en volume. L'étude précise tout de même que « En valeur, 34,1 % du chiffre d'affaires est réalisé avec des Blu-ray vendus entre 20 et 25 euros. »

On peut regretter que l'étude commandée par le CNC ne s'intéresse pas du tout à la VOD, secteur que l'analyse du SEVN présentait comme étant en forte hausse en 2011. Reste qu'une chose est certaine : Hadopi et la fermeture de Megaupload n'ont pas poussé les consommateurs à se ruer davantage sur les sorties DVD et Blu-ray, et en particulier sur les nouveautés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top