Marché de la vidéo 2011 : la VOD en hausse, le DVD en baisse... à cause du piratage ?

02 février 2012 à 10h52
0
00C8000003269732-photo-blu-ray-logo.jpg
Le Syndicat de l'édition vidéo numérique (SEVN) vient de publier son bilan du marché de la vidéo en France en 2011. On y constate principalement une baisse des ventes des supports physiques à l'avantage du développement de la vidéo à la demande.

Le SEVN et GfK estiment que le marché de la vidéo en France a chuté de 2,7% en 2011, à 1,49 milliard d'euros contre 1,53 milliard d'euros en 2010. Une baisse qui s'explique par la chute du marché des supports physiques, DVD et Blu-ray, de 9%.

Le Blu-ray, de plus en plus populaire...

Si les deux types de supports sont mis ici dans le même panier, il faut tout de même souligner que la baisse des ventes de DVD pèse lourd dans la balance : le SEVN explique que « l'offre de nouveaux titres a été moins riche en 2011 qu'en 2010 », notamment dans les thématiques souvent populaires auprès du public, comme les comédies et les films d'action. « Le marché de la nouveauté en DVD a perdu 13% en 2011 » conclut le syndicat.

A l'inverse, le Blu-ray a vu une augmentation de ses ventes de l'ordre de 20%, avec 10 millions de disques vendus l'année dernière. « Le Blu-ray représente désormais 16% du chiffre d'affaires du marché physique, soit 210 millions d'euros contre 12% un an auparavant ». Aujourd'hui, 20% des foyers sont équipés d'un lecteur de Blu-ray, une situation notamment rendue possible par le développement du parc de PS3 et de la Freebox Revolution.

... et la VOD en forte hausse

Côté VOD, le bilan est très positif avec une hausse du marché à hauteur de 50%, pour une valeur de 230 millions d'euros. « L'offre légale en VOD s'est largement accrue puisque ce sont désormais 20 000 programmes dont plus de 6500 films qui sont disponibles légalement » explique le SEVN.

Néanmoins, le syndicat estime que le bilan aurait pu être d'avantage positif, et que le piratage a fortement pesé dans la balance. « Le piratage d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles, qui reste à un niveau élevé malgré les actions positives de la Hadopi, a continué à avoir un impact très négatif sur le secteur de la vidéo. Cet effet a notamment ralenti la croissance du Blu-ray et de la VOD » explique-t-il. Le SEVN ajoute d'ailleurs avoir « lancé des actions juridiques afin d'obtenir le blocage de l'accès à des sites Internet menant à des contenus illicites ainsi que leur déréférencement des moteurs de recherche », et se « félicite des premières fermetures de sites tels que Allostreaming et bien sûr Megaupload ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top