Roku 4 : un décodeur Ultra HD astucieux contre l'Apple TV et le Chromecast

07 octobre 2015 à 15h00
L'américain Roku, dont certains prédisent l'arrivée imminente en France, a annoncé la nouvelle génération de sa passerelle multimédia haut de gamme. Point par point, le Roku 4 supplante la nouvelle Apple TV.

Voici le Roku 4, avec un 4 pour succéder au Roku 3, mais aussi avec le 4 de 4K. L'apport principal de ce nouveau décodeur multi-services est effectivement la prise en charge de l'Ultra HD, ce jusqu'à 60 i/s. Il dispose pour ce faire d'une sortie HDMI 2.0 et HDCP 2.2.

0226000008197884-photo-roku-4.jpg

C'est l'un de ses principaux avantages par rapport à l'Apple TV de 4e génération, qui s'en tiendra, au moins dans un premier temps, au 1080p. Notons toutefois qu'il n'est pas tout à fait exclu que cette Apple TV propose un jour l'UHD. Ce sera certainement au maximum à 30 Hz, en raison de sa sortie HDMI 1.4. Mais la majorité des programmes sont et seront de toute manière produits à 24, 25 ou 30 i/s pour encore un moment.

D'ailleurs, l'interface du Roku 4 sera affichée en 1080p. Seules les vidéos et les photos bénéficieront de l'Ultra HD. Comme sur le smartphone Xperia Z5 Premium. Mais contrairement à Sony, Roku a le mérite de le préciser. La puce, qui compte quatre cœurs, assure naturellement le décodage du HEVC, mais aussi du VP9, le codec alternatif utilisé pour l'Ultra HD sur YouTube.

Le nouveau Roku passe en outre au Wi-Fi 802.11ac MIMO double bande (comme l'Apple TV), et il reconduit la sortie audio optique (contrairement à l'Apple TV), le port USB 2.0 et l'emplacement microSD.

Roku OS 7, une plateforme "neutre"



Le Roku 4 s'accompagne d'un nouveau firmware, dont bénéficieront aussi les modèles précédents, Roku OS 7. Cette plateforme propriétaire apporte diverses améliorations au concept existant. Roku n'édite pas son propre service de vidéo à la demande, mais son « Channel Store » recense la plupart des services populaires sur les marchés sur lesquels ses produits sont commercialisés (notamment aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni).

La marque vante ainsi son moteur de recherche unifié neutre et impartial, qui trouve un programme indifféremment sur n'importe quel service, sans privilégier un service maison. Dans la continuité, la fonction Roku Feed permet de s'abonner à un film, à un réalisateur ou à un acteur pour être prévenu lors d'une sortie ou d'une baisse de prix sur l'une des plateformes partenaire.

0320000008197888-photo-roku-os-7.jpg

Une gamme astucieuse



On retrouve enfin les fonctions astucieuses habituelles. En plus d'un microphone pour la recherche vocale, la télécommande radio (Bluetooth ?) offre ainsi une sortie audio, pour regarder un programme avec un casque ou une paire d'écouteurs conventionnels. Cette télécommande est aussi une manette de jeu honorable, lorsqu'elle est tenue à l'horizontale, pour des jeux casual. Et on peut emporter son Roku à l'hôtel ou l'utiliser dans une résidence universitaire sans équipement spécifique, l'appareil déportant pour ce faire la page Web d'authentification sur un smartphone.

08197886-photo-roku-4.jpg

Le Roku 4 est lancé aux États-Unis au prix public de 130 dollars. Les précommandes sont ouvertes, en vue d'une disponibilité d'ici la fin du mois d'octobre. Roku se lancera prochainement en France, selon des médias dont ElectronLibre, mais on ne sait pas s'il se lancera avec ce produit ou avec un autre, tel que sa clé HDMI MHL autoalimentée.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top