SFR gagne des abonnés mais son chiffre d'affaires perd 7%

13 novembre 2012 à 18h36
0
Le deuxième opérateur mobile français renoue avec les recrutements de clients sur mobile. Malgré tout, cela ne suffit pas à tirer la croissance de la société qui accuse encore des recettes en berne.

00DC000003865950-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg
Après Orange le 25 octobre, c'est au tour de SFR de dévoiler ses résultats pour le compte du troisième trimestre fiscal 2012. De la même manière que son concurrent, la filiale de Vivendi a agrandi son parc d'abonnés mobiles, à hauteur de 40 000 nouveaux clients nets. À la fin septembre, le nombre de clients mobiles SFR atteint les 16,5 millions en France, en hausse de 1,6% sur un an. Malgré tout, le chiffre d'affaires de l'activité mobile en septembre a reculé de 10,3% sur la période, pour s'établir à 5,7 milliards d'euros.

On apprend aussi que le « mix » d'abonnés, soit la part d'abonnés dans le parc total de clients, a progressé de 2,2% sur la période, pour atteindre 78,8%. En ajoutant les clients prépayés, SFR enregistre 20,9 millions de clients à la fin du troisième trimestre. Cette baisse du nombre de clients prépayés s'inscrit dans la tendance nationale, dont l'Arcep a donné le détail le 9 novembre. Concurrencé par les offres à bas coût libres d'engagement, le prépayé a reculé de 2,2% en France, tous opérateurs confondus, pour atteindre 18,5 millions de clients. Rapportés aux chiffres du régulateur des télécoms, SFR possède une part de marché de 29% (postpayés et prépayés confondus) contre 37,5% à Orange.

Concernant l'activité Internet haut débit et fixe de SFR, le chiffre d'affaires a légèrement diminué, de 1,2% sur un an, pour atteindre 3 milliards d'euros sur la période. En septembre, SFR dénombre ainsi 5 millions de clients haut débit - contre 9,83 millions pour Orange le même trimestre -, soit 24 000 nouveaux recrutements nets de plus sur un an. Dans le détail, l'offre quadruple-play totalise 1,7 million d'abonnés.

Plus que les services Internet, c'est le mobile, qui représente 67% des recettes de la société, qui a affecté les résultats de SFR au global. Le chiffre d'affaires s'établit en effet à 8,5 milliards d'euros, soit 7% de moins qu'à la même époque en 2011, « en raison de l'impact progressif sur sa base d'abonnés des baisses de prix liées au contexte concurrentiel », note la société dans son communiqué.

Enfin, pour se faire une idée de la performance financière de SFR, le résultat opérationnel s'est dégradé de 12,5% sur un an pour atteindre 1,6 milliard d'euros. D'ici la fin de l'année, ce résultat (avant amortissements), devrait chuter de 12%. Ici aussi, comme Orange, les perspectives sont moroses. D'ici là, SFR espère bien redresser la barre sur le terrain des forfaits low-cost avec son offre Joe Mobile, lancée le 23 octobre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top