Orange et Bouygues confirment leur rapprochement (màj)

05 janvier 2016 à 09h55
0
Orange et Bouygues se sont-ils dit « oui » la veille de Noël ? C'est en tous cas ce qu'affirme le Journal du Dimanche, pour qui les négociations sont déjà à un stade avancé.



Malgré un démenti catégorique au début du mois dernier, la fusion entre Bouygues Telecom et Orange semble très proche. D'après les informations du JDD, les équipes dirigeantes de deux groupes se réuniraient dans les prochains jours pour évoquer, notamment, les questions du prix du rachat de Bouygues par Orange, et celle de l'organigramme. Le conditionnel est de mise, puisque les deux sociétés auraient, toujours d'après le journal, signé un accord de confidentialité la veille de Noël.

Aucune information n'est donc officielle, et d'après le témoignage d'un proche du dossier recueilli par le Figaro, « rien n'est signé ».

Certains détails des négociations semblent toutefois filtrer, et le JDD croit savoir que Martin Bouygues et Olivier Roussat (actuel patron de Bouygues Telecom) obtiendraient un siège au conseil d'administration d'Orange. La fusion, si elle avait lieu, donnerait à Bouygues une participation à hauteur de 15 % dans Orange, soit une valorisation de près de 10 milliards d'euros.

Les négociations, qui devraient commencer dans les jours à venir, auraient trois mois pour aboutir. Par ailleurs, la chaîne de télévision du groupe de BTP ne ferait pas partie de l'accord qui se joue actuellement.

08295952-photo-stephane-richard-martin-bouygues.jpg

Quelques obstacles à surmonter

Si ce mariage semble bien parti pour se réaliser, il n'est toutefois pas gagné d'avance. Cet accord d'envergure nécessitera tout d'abord l'aval de l'Autorité de la concurrence. Bruno Lasserre, son président, redoutait il y a deux semaines un duopole trop restreint (voir "Toutes les planètes sont alignées" pour un rachat de Bouygues par Orange), ajoutant qu'une telle opération ne pourrait pas se faire si le risque d'une asphyxie de la concurrence était trop important.

Le rôle des concurrents de l'éventuel futur opérateur Orange-Bouygues est donc primordial : cette fusion, qui donnerait à Orange plus de 50% de parts de marché, ne pourrait sans doute pas avoir lieu sans une contrepartie, notamment à Free Mobile. D'après le JDD, Orange réfléchirait à des cessions d'actifs, tandis que toute ou partie des boutiques Bouygues seraient proposées au groupe de Xavier Niel. Reste à savoir si ce dernier se montrera intéressé.

Et si les signaux passent au vert en France, l'obstacle européen est toujours présent : la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager a clairement exprimé ses préférences pour des consolidations avec des acteurs étrangers plutôt que des rapprochements entre acteurs d'un même pays.

Enfin, la question de l'emploi sera sans doute, elle aussi, au cœur des débats : Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, a précisé qu'il serait « très attentif aux emplois et aux investissements », en cas de mouvement dans les télécoms.

Mise à jour :

Orange et Bouygues ont officialisé aujourd'hui et par voie de communiqué de presse leur rapprochement, sans toutefois en dire davantage. Dans sa déclaration, le groupe de Martin Bouygues précise simplement : « Intéressé par tout schéma qui lui permettrait de conforter son ancrage durable dans les télécoms, Bouygues annonce que des discussions préliminaires ont été engagées avec Orange pour explorer toute éventuelle opportunité. À cet effet, un accord de confidentialité a été signé ce jour par Bouygues et Orange ».

De son côté, Orange reste sobre, titrant son communiqué « Reprise de discussions préliminaires avec le groupe Bouygues en vue d'un rapprochement avec Bouygues Telecom », dans lequel il précise toutefois que « ces discussions ne sont pas contraintes par un calendrier particulier et ne s'engagent pas sur un schéma prédéfini ».


A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top