Orange quitte l'Autriche et cède ses parts à Hutchison 3G

03 février 2012 à 08h59
0
La firme française vient de céder la totalité de ses parts de sa filiale « Orange Austria » au Hong-Kongais Hutchison 3G. France Télécom poursuit ainsi sa stratégie de ventes d'actifs à l'étranger.

00FA000004631022-photo-logo-o-range.jpg
Le groupe basé à Hong-Kong Hutchison Whampoa vient de confirmer le rachat de la totalité de ses parts (35 %) de la branche autrichienne d'Orange. Pour 1,3 milliard de dollars, la firme française quitte donc le pays et recentre ses activités sur le marché hexagonal. Cette décision entre dans le cadre de sa stratégie d'optimisation des coûts et de réexamen de ses actifs.

A ce titre, Orange a déjà cédé ses activités en Suisse en décembre dernier. France Télécom avait alors annoncé la signature d'un accord portant sur la cession d'Orange Suisse au fonds d'investissement Apax Partners, pour un montant d'environ 1,6 milliard d'euros.

Cette fois, l'accord avec Hutchison 3G en Autriche devrait être effectif mi-2012 explique Reuters, en attendant la validation des gendarmes du secteur. De son côté, Hutchison 3G, déjà présent sur le marché autrichien via la marque « 3 » développe ses activités en Europe. Grâce à ce rachat, la firme rejoint le fonds d'investissement Mid-Europa Partners au capital de l'opérateur d'Autriche.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le réseau social Copains d'avant fait peau neuve
Un an après son lancement, The Daily est loin d'être rentable
Avec Bouncer, Google renforce la sécurité de l'Android Market
Targus USB 3.0 Dual Video Card : deux écrans HD de plus grâce au DisplayLink
MapQuest : le trafic en direct via des caméras
Windows Phone 8 : la véritable offensive de Microsoft ?
Sony : lourdes pertes pour la 4e année consécutive, mais 2012 plein d'espoir
L'Arcep comptabilise 68,520 millions de cartes SIM à la fin 2011
SFR la Carte : appels et SMS illimités pour 3 numéros avec les cartes classiques
Le gouvernement prête 300 millions d'euros pour le très haut débit
Haut de page