Free débouté de son attaque d'un cadre de SFR

Thomas Pontiroli
18 avril 2016 à 11h24
0

Free a été débouté de sa procédure à l'encontre de Nicolas Chatin, directeur de la communication de SFR. Un tweet avait suffi. Le 27 novembre 2013, celui-ci avait raillé Free qui déplorait ne pas être partie prenante dans la mutualisation des réseaux mobiles entre Bouygues Telecom et SFR. « Quand le coucou se pose en calimero », avait-il écrit, en faisant référence à Xavier Niel qui en 2012 disait ne pas être « du tout un opérateur coucou ».

Nicolas Chatin soulignait ici l'attitude victimaire de Free qui, dès le lancement de ses activités mobiles, avait lui-même brocardé ses concurrents, avec la fameuse phrase : « On vous presse le citron, vous vous faites défoncer. »
Mais lorsque c'est Free qui est mis en cause, l'opérateur réagit rapidement en justice. Il l'a même revendiqué.





En 2012 lors de la publication de ses résultats, Xavier Niel prévenait : « À compter de ce jour, Free Mobile attaquera en justice toute personne dénigrant la réalité de sa couverture ou de ses investissements ». En 2012, l'opérateur poursuivait une journaliste des Echos pour diffamation. En 2013, un professeur d'économie...

Cette fois donc, Free avait décidé d'attaquer Nicolas Chatin pour injure publique envers un particulier. D'après ZDNet, l'opérateur vient d'être débouté, et même condamné à verser 10 000 euros de dommages et intérêts.


À voir :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top