Free Mobile déjà en 2017 ? Le roaming inclus depuis toute l'Union européenne

07 juillet 2015 à 11h39
0
Après avoir occupé le terrain depuis un peu plus de deux ans en complétant une à une la liste des destinations desquelles les communications sont incluses sans surcoût, Free Mobile intègre finalement toute l'Union européenne à son forfait principal.

C'est Free qui a déclenché l'intégration du roaming dans les forfaits mobiles en avril 2013, mais il s'aligne seulement maintenant sur les trois opérateurs historiques, qui avaient répondu en intégrant rapidement l'Europe entière à certains de leurs forfaits.

Par rapport à la concurrence, Free se démarque pour commencer par le prix. Son forfait à 16 ou 20 euros/mois (selon qu'on soit ou non abonné à l'Internet fixe) est de loin le moins cher des forfaits incluant des communications depuis l'étranger. Les autres opérateurs réservent ce service à des forfaits plus haut de gamme et/ou à des forfaits avec engagement.

En outre, les Pass destination portent sur l'Internet mobile mais aussi sur les appels et sur les SMS et MMS, ce qui est assez rare chez la concurrence. Ces derniers sont compris sans surcoût depuis un pays concerné vers ce même pays ou vers la France métropolitaine, en réception comme en émission.

Enfin, Free annule la condition d'ancienneté, il n'est plus nécessaire d'attendre 60 jours pour profiter de ce service, mais pas la limite de 35 jours par année civile et par pays. Le forfait convient donc aux voyageurs, mais toujours pas aux frontaliers.

08102014-photo-free-roaming.jpg

Pas encore conforme à la future législation européenne de 2017

On pourrait penser que Free prend les devants sur cette mesure de la Commission européenne qui vise à supprimer les frais d'itinérance en Europe en 2017, mais il reste encore un peu de chemin à parcourir.

À terme, tous les forfaits pourront effectivement être utilisés sans surcoût depuis n'importe quel pays de l'Union, y compris les premiers prix. Ils permettront de téléphoner d'un pays étranger vers un autre pays étranger, ce qui reste facturé hors forfait avec ce forfait Free. Surtout, ils seront utilisables sans limitation de temps : un Belge pourra souscrire un forfait français et l'utiliser à domicile à longueur d'année, ce qui étendra la concurrence entre opérateurs à toute l'Europe.

En attendant, l'annonce de Free est néanmoins bienvenue et sans aucune contrepartie pour les consommateurs. L'opérateur pourrait continuer à occuper le terrain en ajoutant d'autres destinations en dehors de l'Union européenne, comme le Canada et l'Israël qui sont déjà inclus.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Batman Arkham Knight : toujours absent sur Steam, mais déjà un DLC
Google veut démocratiser le Material Design sur le Web
AMD revoit ses prévisions à la baisse
Red Fibre de SFR : 2 euros/mois pour un décodeur TV avec TNT et VOD
Patch The Witcher 3 : la gestion des objets revue et corrigée
Samsung a été trop optimiste sur les ventes de Galaxy S6
Non, Philae n'a sans doute pas trouvé de traces de vie extraterrestre sur Tchouri
Microsoft publie son WorldWide Telescope en open source
Polaroid Cube+ : une alternative économique à la GoPro Session
Ubisoft et la tentation du downgrade : « Nous avons appris de Watch Dogs »
Haut de page