Réseau fixe : après Free, l’Arcep tacle Bouygues Telecom

0
Les récentes déclarations de Bouygues Telecom au sujet de la qualité de son réseau fixe déplaisent à l'Arcep. Après les premières critiques de Free, le régulateur rappelle que les résultats de son observatoire, sur lequel se bas Bouygues, ne doivent pas être pris au pied de la lettre.

L'Arcep met en garde tout opérateur qui souhaiterait mettre en avant la qualité de son réseau fixe, en se basant uniquement sur son dernier observatoire. Le régulateur des Télécoms invite à la prudence « quant à l'interprétation des données publiées dans ce premier rapport de synthèse qui correspond à un exercice test (version bêta) ».

01C2000007201862-photo-logo-arcep.jpg


Pour rappel, l'Arcep a récemment publié un rapport (.pdf) dans lequel il estime la qualité des services fixes des principaux opérateurs en France. Bouygues Telecom s'est par la suite appuyé sur cet observatoire pour mettre en avant ses propres installations.

Ce document ne doit toutefois pas être pris pour référence. L'Arcep rappelle qu'il s'agit d'une « version-test et que toute interprétation des données publiées dans ce premier rapport de synthèse doit être faite avec la plus grande prudence ». L'institution ne souhaite donc pas que les informations contenues dans le document puissent être reprises par la concurrence.

L'Arcep n'est pas le seul à contester cette attitude. Free a critiqué le comportement de son concurrent et a mis Bouygues Telecom en demeure de « cesser sans délai toute communication » sur le sujet. Pour la filiale du groupe Iliad, les récentes déclarations de l'opérateur posent « de graves problèmes commerciaux et d'image ».



A lire également
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page