Xavier Niel : "La 4G revient à 30 centimes par mois et par abonné"

16 décembre 2013 à 17h55
0
Très en forme ces derniers temps sur le sujet de la 4G, Xavier Niel, le patron de Free, a remis de l'huile sur le feu ce week-end dans les colonnes du Journal du Dimanche. Au programme : le coût de la 4G et des réponses à ses détracteurs.

00F0000003232162-photo-xavier-niel.jpg
En proposant la 4G sans surcoût dans ses forfaits, Free Mobile a récemment jeté un nouveau pavé dans la mare, face à une concurrence qui a l'impression de revivre l'arrivée du quatrième opérateur sur le marché. Une démarche critiquée par Stéphane Richard, PDG d'Orange, mais également par Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif. Si Xavier Niel a déjà répondu à ce dernier sur Twitter, il remet cependant le couvert sur le sujet et sur bien d'autres dans le JDD.

« Free s'adresse à 99% des Français »

Justement, concernant l'échange qu'il a eu avec Arnaud Montebourg, qui accusait il y a peu Free de contribuer à « toujours plus de destruction d'emplois dans les télécoms » avec ses « excès low cost », Niel rebondit une nouvelle fois. Le fondateur d'Illiad, qui avait déjà répondu au ministre sur Twitter, estime que ce dernier « se fait abuser par les trois autres acteurs du marché » : « Les trois opérateurs historiques ont payé 3,9 milliards d'euros de dividendes en 2013. On dit que Bouygues Telecom va mal mais Bouygues a versé 500 millions d'euros de dividendes. Chez Free, c'était 21 millions. »

Xavier Niel salue la volonté d'Arnaud Montebourg de vouloir « changer les choses », mais souligne cependant que la volonté de Free n'est pas de se faire bien voir du gouvernement, et estime que les gens qui critiquent Free « n'ont pas de problème à payer ou se faire offrir par leur entreprise un forfait à 100 euros par mois. Free s'adresse à 99% des Français qui gagnent moins de 3.000 euros et pour qui chaque euro compte. » En somme, ceux qui critiquent Free Mobile feraient partie du 1% restant.

La 4G, 30 centimes par mois et par abonné

Si le lancement de la 4G chez Free a surpris beaucoup de monde, pour Xavier Niel, il s'agissait de « surprendre » : « Notre réseau était prêt, pourquoi se priver ? » Le trublion, qui tacle ses concurrents en expliquant que certaines antennes « ne servent qu'à afficher la 4G sur votre téléphone », estime que les nouvelles fréquences coûtent « environ 30 centimes par mois et par abonné » lorsqu'on étale le prix desdites fréquences (3,6 milliards d'euros) sur 20 ans. « C'est bien loin des 10 euros facturés par les trois opérateurs » estime-t-il.

Comme souvent, Xavier Niel n'hésite pas à en faire des tonnes, expliquant avoir annulé une conférence de presse « par charité chrétienne en cette période de Noël pour ne pas blesser nos concurrents », et se refusant à dire qu'il serait encore possible de baisser les prix de peur qu'on le « pende haut et court ». Fidèle à lui-même, le patron de Free énonce des vérités mais n'épargne personne dans son discours : de quoi remettre de l'huile sur le feu et s'attirer une fois encore les foudres de la concurrence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

RED by SFR frappe fort avec son forfait BIG RED 200 Go à 15€
Xbox Series X | S : les meilleurs accessoires pour profiter des consoles de Microsoft
Comme promis, la France relance sa taxe sur les géants du numérique
Le parquet de Paris va se doter d'un département spécialisé dans la répression de la haine en ligne
La souris Logitech G502 Hero SE est au meilleur prix sur Cdiscount
BMW et Epic Games s'associent à long terme autour de l'Unreal Engine
Microsoft dévoile ses offres sur la gamme Surface pour le Black Friday
La solution antivirus Avira Prime encore moins chère pour le Black Friday
Envie de vous entourer d'une bulle de musique ? Notre comparatif des casques bluetooth est là pour vous aider
Le vidéo projecteur Xiaomi Wanbo LCD LED 4K HD 1080P à prix cassé pour les Hottes Days
Haut de page