Orange et Bouygues Telecom confirment l'annulation du mariage

0
Orange et Bouygues Telecom confirment l'échec des négociations. Orange et Bouygues étaient réunis en conseils d'administration respectifs pour constater l'échec des négociations dans le cadre du rachat de Bouygues Telecom par Orange.

Cela pourrait ressembler à un poisson d'avril si autant de grands médias ne convergeaient pas vers la même information, sur un sujet par ailleurs particulièrement sensible sur lequel la blague n'est pas vraiment permise. Le mariage entre Bouygues Telecom et Orange n'aura pas lieu. Du moins pas dans l'immédiat. Alors que les deux groupes s'étaient donné jusqu'au 31 mars pour trouver un accord, les deux parties s'étaient entendues pour prolonger les discussions jusqu'à dimanche (voir Rachat Orange Bouygues Telecom : le verdict est repoussé au dimanche 3 avril).

Finalement, il n'aura pas fallu attendre ce délai pour connaître l'issue de ce feuilleton qui dure depuis maintenant de longs mois. Bouygues Telecom ne rentrera pas dans le giron d'Orange. Dans un communiqué, l'opérateur historique confirme l'information. Il précise qu'à "l'issue de discussions approfondies, le Conseil d'Administration d'Orange a constaté qu'un accord en vue d'un rapprochement avec Bouygues Telecom n'a pu être trouvé. Il a donc été décidé de mettre un terme aux discussions engagées le 5 janvier dernier entre Orange et Bouygues". De son côté, Bouygues Telecom confirme également la rupture.

Dans un communiqué, la filiale du groupe de BTP précise que "le conseil d'administration de Bouygues réuni le 1er avril 2016, a décidé à l'unanimité de mettre fin aux négociations en cours. Dans un marché où l'hypothèse d'une consolidation devient désormais durablement exclue, Bouygues Telecom poursuivra sa stratégie stand alone".

L'information a été rapidement reprise par Le Monde ou Le Figaro. Orange ajoute qu'il poursuivra "l'exécution de son plan stratégique engagé en 2015 basé sur l'investissement dans les réseaux très haut débit et une expérience client incomparable, et maintient l'ensemble de ses objectifs financiers".

0258000008275122-photo-martin-bouygues.jpg

Principale pierre d'achoppement aux négociations, l'Etat, actionnaire à hauteur de 23% d'Orange serait resté sur ses exigences. Après le rachat avorté par Numericable, c'est donc un nouveau coup pour rien pour le groupe de Martin Bouygues, dont l'avenir semble plus que jamais incertain, mais aussi un revers cuisant pour Orange, dont on sait l'envie de revenir à un marché à trois opérateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vente de Bouygues Telecom : chronique d'un échec
Bouygues Telecom : pourquoi la vente n'a pas abouti
Infos US de la nuit : Slack valorisé 3,8 milliards de dollars
Un an après... Dailymotion est-il toujours le
Terry Gou réalise son rêve, Sharp passe sous la coupe de Hon Hai/Foxconn
BlackBerry replonge
Microsoft bloquera nativement les publicités dans Edge (màj)
Premiers tours de roue en Tesla Model 3, l'habitacle se dévoile
Periscope : les deux employés de SFR sont licenciés
Non, ne branchez pas votre décodeur TNT HD tout de suite
Haut de page