Rachat de SFR : Bouygues veut devenir un nouveau géant des Télécoms

06 mars 2014 à 13h37
0
Le groupe Bouygues abat ses cartes. La maison-mère de l'opérateur Bouygues Télécom officialise son intention de racheter SFR et de constituer un nouvel « acteur majeur du numérique » en France.

00FA000005575691-photo-logo-bouygues-telecom.jpg
La balle est désormais dans le camp de SFR. Deux prétendants se sont positionnés pour mettre la main sur le FAI/opérateur de téléphonie mobile. Altice d'un côté (le propriétaire de Numericable), et de l'autre le groupe Bouygues. Lors de la présentation de sa feuille de route ce jeudi matin, ce dernier a précisé qu'il souhaite valoriser SFR à hauteur de 14,5 milliards d'euros.

Dans un document dévoilé à la presse, le groupe Bouygues joue la carte des synergies qu'il entend réaliser entre Bouygues Télécom et SFR. Il s'agit donc de programmer une fusion, plutôt qu'un rachat entre les deux opérateurs. Sur le plan purement financier, l'acquéreur propose la somme de 10,5 milliards d'euros en cash et prévoit de réaliser dans le futur des synergies à hauteur de 10 milliards d'euros.

Pour le réseau, Bouygues explique que son projet lui permettrait d'exploiter des infrastructures importantes en devenant leader sur le mobile et un solide n°2 sur le fixe. Il deviendrait ainsi le 7ème acteur majeur du secteur en Europe derrière Deutsche Telekom, Telefonica, Vodafone ou Orange. Sur ce terrain, son ambition est donc de capitaliser sur la mutualisation des réseaux mobiles déjà mise en place par les deux sociétés.

Bouygues s'engage également sur le développement du très haut débit et de la fibre optique et propose dans les grandes métropoles et les zones moins denses d'investir 400 millions d'euros. Enfin sur l'emploi, le groupe promet « un projet sans aucun départ contraint et une redynamisation de l'emploi ». Le groupe précise seulement que ce rapprochement des activités s'opèrerait alors au sein de Bouygues.

L'idée pour Bouygues Télécom est donc de devenir un second « géant des Télécoms » derrière Orange. En additionnant le nombre d'abonnés fixe et mobile du groupe avec celui de SFR, il est en effet évident que Bouygues Télécom prendra de l'ampleur afin de rivaliser avec l'opérateur historique. Celui-ci totaliserait alors pour l'ensemble du parc mobile, plus de 30 millions de clients contre 26,768 millions pour Orange. Le marché de l'Internet fixe, serait, quant à lui plus resserré.

01C2000007214690-photo-ee.jpg


Des garanties suffisantes sur la concurrence et l'emploi ?

La candidature de Bouygues comprend toutefois des aspects qui feront s'interroger les autorités chargées de la concurrence et de la régulation des Télécoms sur le territoire. L'autorité de la concurrence, l'Arcep mais également l'Union européenne devraient valider ou non la transaction au regard de la structure du marché.

A titre d'exemple, Jean-Ludovic Silicani, le président de l'Arcep vantait en juillet 2012 les mérites d'un marché à 4 acteurs. Il rappelait ainsi qu'avant l'arrivée de Free Mobile sur le mobile, le panier moyen du consommateur (le prix que paie, en moyenne, un client) était plus élevé en France que chez la plupart des autres grands pays d'Europe.

Prenant l'exemple du marché américain, le responsable ajoutait qu'outre-Atlantique, « il y a, effectivement, moins de concurrence, et un mouvement de concentration des opérateurs a eu lieu. Quel est le résultat ? En 10 ans, la destruction de 400 000 emplois, soit 30 % des effectifs du secteur ».

Les conséquences sur la concurrence et sur l'emploi seront donc les deux éléments clés permettant de valider ou non l'offre de Bouygues Télécom. Si la première condition n'est pas remplie, il est alors possible qu'une partie de l'activité de SFR échappe au contrôle de Bouygues.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top