Bouygues Telecom aussi voudrait bien racheter SFR

Thomas Pontiroli
03 mars 2014 à 09h38
0
La situation entre SFR, Numericable et désormais Bouygues Telecom est loin d'être démêlée. Martin Bouygues aurait rencontré François Hollande pour lui présenter sa contre-offre de rachat de SFR.

00F0000001958848-photo-martin-bouygues.jpg
Martin Bouygues
La pression s'accentue autour de Bouygues Telecom qui, s'il laissait échapper SFR entre les mains de Numericable, serait isolé sur le marché des télécoms aux côtés de Free Mobile. Afin d'éviter ce scénario pas forcément désirable, Martin Bouygues, PDG du groupe, aurait rencontré le président de la République François Hollande jeudi selon les informations du JDD.

Le sujet des discussions : une proposition de rachat de SFR par Bouygues. Afin de convaincre le président du bien-fondé de son offre, le patron du groupe de BTP aurait axé son argumentaire sur un point crucial : la préservation de l'emploi. Autre signe fort : cette rencontre aurait été organisée par Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi, maison-mère de SFR. Pourtant, cette opération comporte des risques sociaux.

D'après la fédération FO des télécoms citée par Les Echos, la proximité des activités des deux filiales menace des emplois qui deviendraient redondants. « Avec SFR, nous avons deux centres de contrôle, deux systèmes informatiques, les mêmes métiers, les mêmes directions et presque les mêmes effectifs. Avec Numericable, nous pouvons avoir des doublons, mais ce ne sont pas tout à fait les mêmes emplois », souligne-t-on.

Le rapprochement de Bouygues et de SFR ferait en revanche du sens sur le plan des réseaux. Les deux opérateurs se sont en effet engagés à mutualiser leurs réseaux mobiles en début d'année. Pourtant, le mariage de ces deux opérateurs pose un problème en matière de concurrence sur le marché des télécoms, ce que n'a pas manqué de rappeler l'Arcep. À moins que Bouygues ne cède une partie de son réseau à Free ?

La situation ne serait pas si simple non plus du côté d'Iliad. D'après un proche du groupe consulté par le JDD, le quatrième opérateur serait satisfait de sa couverture de plus de 60% de la population, et déclarerait n'avoir aujourd'hui « aucun intérêt à en acheter un en entier ».

À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
scroll top