Démarchage téléphonique : l’UFC lance une pétition

Par
Le 01 février 2017
 0
Le gouvernement a tenté d'endiguer le phénomène du démarchage téléphonique par la mise en place de la liste Bloctel : une fois que l'on est inscrit sur cette liste, les entreprises n'ont plus le droit de vous appeler pour vous vendre produits et services (sauf exceptions, notamment si l'on est déjà client de l'entreprise en question).

Mais l'association de consommateurs UFC Que Choisir a mené une enquête auprès de ses membres et a découvert, après un vaste sondage, que le démarchage téléphonique est en hausse en France. Même l'inscription à Bloctel ne semble pas avoir l'effet escompté.

Une pétition lancée pour alerter le gouvernement


Devant les résultats étonnants de l'enquête menée par l'UFC Que Choisir et publiée en janvier 2017, l'association a décidé, le 31 janvier 2017, de lancer une pétition en ligne. Elle demande au gouvernement de prendre de nouvelles mesures contre le démarchage téléphonique qui est, sans surprise, considéré comme « agaçant » par 100 % des personnes ayant répondu au sondage de l'association.


L'association va plus loin, puisque, outre la pétition qu'il est possible de retrouver sur Change.org, elle a annoncé également saisir la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) ainsi que l'autorité de régulation des télécoms (ARCEP), pour que soient appliquées les sanctions et les contrôles, renforcés.

0258000008459704-photo-bloctel-page-d-accueil.jpg


Trop peu de sanctions administratives après des réclamations à Bloctel


Ce que regrette l'association UFC Que Choisir est en effet le manque de réponse de la part des autorités. En théorie, selon le fonctionnement de Bloctel, lorsqu'une personne inscrite sur la liste reçoit un appel pour du démarchage, elle peut notifier la chose auprès de Bloctel. L'entreprise ayant appelé risque alors une amende pouvant atteindre 75 000 euros.

En 2016, pas moins de 330 000 réclamations ont été faites par les Français pour du démarchage après inscription sur la liste Bloctel mais, selon l'UFC, seulement 2 sanctions administratives ont été prises. L'efficacité de Bloctel s'en voit réduite, ce qui transparaît dans l'enquête d'UFC Que Choisir : pour 82 % des personnes inscrites sur la liste Bloctel, les appels n'ont pas vraiment baissé. Un réel problème, alors que 47 % des Français reçoivent des appels pour du démarchage quasiment tous les jours et 31 % entre deux et cinq fois par semaine (résultat de l'enquête UFC Que Choisir publiée le 23 janvier 2017).


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top