E.Leclerc Mobile : "casser les prix" et devenir le 5e acteur de la téléphonie en France

Par
Le 11 décembre 2013
 0
E.Leclerc devrait prendre un nouveau départ en matière de téléphonie mobile, en cassant les prix avec une future nouvelle offre.

Michel-Édouard Leclerc était ce matin l'invité de Bruce Toussaint sur la chaîne d'information iTélé. Le médiatique PDG de l'enseigne de grande distribution qui porte son nom (en réalité celui de son père) s'est notamment livré à quelques révélations, floues mais ambitieuses, concernant l'avenir de la division E.Leclerc Mobile.

Portant sur le pouvoir d'achat, l'entretien a dérivé vers le tweet clash entre Arnaud Montebourg et Xavier Niel. La veille, le ministre du redressement productif avait publiquement critiqué les « excès low cost de Free Mobile, destructeurs d'emplois ». Ce à quoi le fondateur de l'opérateur a répondu avec des chiffres supposés prouver l'effet bénéfique de Free Mobile sur l'emploi.

Le PDG d'E.Leclerc s'est rangé « du côté de l'entrepreneur, Xavier Niel » et a dénoncé « la confusion entre le low cost et le prix bas », avant de faire part d'ambitions analogues (à partir de 7 min 15 s dans l'extrait ci-dessous).

05179812-photo-logo-e-leclerc-mobile.jpg

Le cinquième acteur de la téléphonie mobile en France ?


« Pour le moment nous sommes des petits joueurs, avec notre offre de téléphonie prépayée, » a déclaré Michel-Édouard Leclerc, « mais on va rentrer sur le marché. » Éludant les autres opérateurs virtuels existants, il a laissé entendre qu'il comptait devenir le cinquième acteur du marché de la téléphonie mobile : « Quatre opérateurs ce n'est pas assez, » a-t-il déclaré tout en rejetant l'idée de devenir un opérateur à part entière.

Concrètement quand Bruce Toussaint lui a demandé s'il allait « lancer de nouveaux forfaits de téléphonie Leclerc en cassant les prix », il a répondu sans hésiter : « Je crois oui oui ». Interrogé sur la date de lancement en revanche, il s'est contenté de répondre : « On y travaille ». Rappelons qu'il y a un an, E.Leclerc Mobile était parvenu à proposer une offre plus rentable que celle de Free.


Aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top