Leclerc lance son offre de téléphonie mobile

Alexandre Habian
21 novembre 2007 à 13h53
0
Après avoir passé quelques décennies dans le monde de la grande distribution, pour commercialiser des produits alimentaires, de l'essence, des vêtements, voyages, ou bijoux, Leclerc se lance désormais dans la téléphonie mobile via une nouvelle offre créée pour l'occasion nommée « E.Leclerc Mobile ».

Mais plutôt que de la lancer seule, Leclerc s'est associé à la société Afone via une joint-venture détenue à part égale par les deux entités. Après Auchan et son A-Mobile qui exploite le réseau SFR ou après Carrefour Mobile qui exploite le réseau Orange, c'est donc Leclerc qui va lancer dès le 5 décembre son offre similaire dans les 500 hypermarchés de la marque. Et une fois n'est pas coutume, l'offre exploitera le réseau de SFR dont Afone est MVNO (opérateur mobile virtuel).

« Nous avions le choix d'être MVNO ou partenaire d'un opérateur télécom. Nous avons réfléchi pendant quelque temps et avons donc opté pour un partenariat dans le but de minimiser les coûts de mise en place de la structure dans la durée », a précisé Michel-Edouard Leclerc, PDG du groupe E. Leclerc. Car c'est bien Afone qui est MVNO de SFR, qui se chargera de l'ouverture du compte mobile, des échanges par carte de crédit ou encore d'un service d'assistance téléphonique. Leclerc proposera quant à lui sa marque et la promotion du service.

0118000000674076-photo-leclerc-mobile.jpg
0118000000674084-photo-leclerc-mobile.jpg

Côté positionnement, Leclerc entend se placer premièrement dans des offres prépayées évolutives dans la durée avec néanmoins des conditions tarifaires avantageuses, s'auto-proclament déjà « l'opérateur mobile le moins cher du marché ». Pour faire simple, il sera donc possible de souscrire à un abonnement « E.Leclerc Mobile » sans forfaits voix associés et surtout sans engagement de durée. Une fois son compte ouvert, le mobinaute choisira alors des forfaits prépayés allant de 5 à 100 euros pour créditer son compte. Ces cartes prépayées sont valables pendant 12 mois au maximum et seront proposées à la fois sur Internet et dans les hypermarchés. Détail intéressant, il suffira d'acheter un pack comprenant (ou non) un mobile et une carte SIM E.Leclerc Mobile pour se voir activer sa ligne en environ 2 minutes directement en caisse.

Côté prix, Leclerc va se lancer dans une sorte de marge arrière appliquée aux forfaits mobiles. Explications. Plus le mobinaute téléphonera, moins les tarifs à la minute seront chers. Et pour rendre les prix plus avantageux, c'est un système de recréditation de compte qui sera d'office proposé à partir de 30 minutes de communications écoulées. Ici encore explications. E.Leclerc propose des tarifs voix dégressifs par demi-heure de 0,39 euro la minute à 0,10 euro la minute. A chaque palier de 30 minutes consommés, le mobinaute se voit recréditer de quelques euros qui pourront être utilisés aussi bien pour la voix que pour les SMS. Le compte est recrédité de la différence entre le tarif de base prélevé (0,39 euros) et le nouveau tarif dégressif applicable suivant la consommation du mobinaute. Cela permet donc potentiellement « d'économiser jusqu'à près de 50% sur sa facture téléphonique mobile », précise Michel-Edouard Leclerc.

Prenons un exemple concret pour illustrer ce principe de recréditation du compte. Si un mobinaute consomme 1 heure de communication téléphonique par mois, il devra s'acquitter de 0,39 euro/mn soit 23,40 euros. Avec le système de prix dégressif, celui-ci passe alors 19,50 euros avec les forfaits « E.Leclerc Mobile », dont 3,90 euros sont recrédités sur le compte. Le mobinaute pourra alors utiliser cette somme pour continuer à téléphoner ou envoyer des SMS. Au passage, l'offre de Leclerc ne comporte pas d'options pour envoyer en masse des SMS, étant facturés à l'unité au prix de 9 centimes contre 30 centimes pour un MMS. Pour la DATA, E.Leclerc Mobile permettant d'utiliser le réseau 3G de SFR, il faudra compter 0,30 euros pour 300 Ko de données téléchargées.

0118000000674078-photo-leclerc-mobile.jpg
0118000000674080-photo-leclerc-mobile.jpg

Trois formules prépayées seront disponibles dès le 5 décembre, celle de base à 15 euros qui comprend 1 heure de communication et 5 euros de chargement immédiat, une offre milieu de gamme de 50 euros qui inclut cette fois en plus une recharge immédiate de 50 euros et enfin une formule plus complète avec une recharge de 50 euros et une réduction de 30 euros sur l'achat d'un mobile E.Leclerc Mobile. Neuf téléphones mobiles non « simlockés » seront proposés dont le Motofone F3 à 1 euro, le LG KG275 à 44,90 euros, le Samsung SGH-M300 à 98,90 euros, le Sagem my901C à 124,90 euros ou encore le Nokia 6300 à 150 euros. De même, c'est un formulaire de demande de bon de portage qui sera proposé de base dans tous les packs du nouvel opérateur.

A noter au passage que les forfaits de E.Leclerc Mobile permettent également d'appeler à l'étranger au tarif de 0,39 euro la minute (Europe, DOM, Maghreb, USA), qu'ils incluent différentes options par défaut (3G, affichage du numéro, appels décomptés à la seconde, répondeur gratuit) mais qu'il faudra tout de même s'acquitter quoiqu'il arrive de 1,5 euro par mois que l'on consomme des minutes de communication ou non. Interrogé sur ce point, Rémy Nauleau, le responsable du centre Leclerc de Toulouse, rappelle qu'il s'agit « d'un coût fixe de la carte SIM, de la gestion du compte mobile et des options dont la 3G ou les appels internationaux ».

Le groupe E. Leclerc compte recruter 100 000 abonnés E.Leclerc Mobile d'ici à la fin de l'année. Pour cela, c'est une importante campagne de communication qui sera mise en place dans et en dehors des magasins de la marque.
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top