GAFAN : les plus gros consommateurs de bande passante doivent-ils soutenir l'infrastructure du Web ?

13 septembre 2022 à 16h05
10
Serveurs

Les opérateurs souhaitent faire payer les géants du Web pour l'utilisation qu'ils font de leurs réseaux. L'Union européenne lance une grande consultation à ce sujet.

Chaque jour, les internautes utilisent principalement quelques services en ligne pour communiquer avec leurs proches ou regarder du contenu en streaming vidéo, et ces usages représentent une part non négligeable de la bande passante disponible.

Les opérateurs veulent que les GAFAN mettent la main à la poche pour investir dans le réseau

Pour les opérateurs, le sujet est sensible depuis de nombreuses années déjà. Ces derniers souhaitent faire payer aux GAFAN (Google, Amazon, Facebook, Apple et Netflix) une partie de l'utilisation de leurs réseaux afin de participer au financement des investissements annuels consentis pour répondre à l'augmentation du trafic.

Une étude commandée par l'Association européenne des opérateurs (ETNO), explique que les différents acteurs vont dépenser entre 15 et 28 milliards d'euros par an, uniquement pour augmenter la capacité des réseaux internet à encaisser les nouveaux usages, dont notamment la vidéo en streaming, très consommatrice de bande passante.

Les opérateurs ne parlent pas de taxe à proprement parler, mais souhaitent réunir autour de la table les principales plateformes américaines pour discuter d'un montant qui leur serait alloué chaque année.

Au cas où les plus grosses entreprises ne souhaitent pas jouer le jeu, une autorité définirait une « contribution juste et proportionnée » afin de les contraindre à verser une partie de leur chiffre d'affaires.

Une discussion à l'échelle européenne qui s'annonce tendue

SI Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur et au numérique, a pu plus tôt cette année apparaître comme un soutien des opérateurs, il adopte aujourd'hui une position plus mesurée sur ce sujet en proposant une « large consultation » au niveau européen durant le premier semestre 2023, avant un processus législatif qui nous amènera en 2025.

De leur côté, les GAFAN ne veulent pas entendre parler d'une contribution. Netflix explique avoir installé 700 serveurs CDN directement chez les opérateurs pour éviter de saturer le réseau longue distance. Google indique de son côté que ses investissements ont approché les 30 milliards de dollars pour la seule année 2021.

Le sujet fait également réagir les associations de défense des libertés individuelles. Ces dernières craignent que la neutralité du Web soit mise en danger avec une telle mesure, qui pourrait favoriser les acteurs les plus riches au détriment des plus petits sites.

Source : Le Monde

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
Popoulo
Ils exigeront quelque chose en retour s’ils doivent contribuer de telle ou telle manière.<br /> Faudrait que l’Europe se réveille, innove encore plus, soit un peu égoïste et même protectionniste si elle ne veut pas se faire défoncer par tous les acteurs actuels et ceux à venir. Et surtout ne pas faire les mendiants mais être en position d’exiger.
Arthur_12
C’est une façon détournée de nous faire perdre notre maitrise du réseau, posséder la couche physique du réseau est très important pour assurer notre indépendance. Ne soyons pas dupe et faisons les investissements nécessaire à notre souveraineté, notre liberté en dépend. Les GAFAN nous feront du chantage pour les impôts après, etc…
octokitty
qui pourrait favoriser les acteurs les plus riches au détriment des plus petits sites.<br /> C’est déjà le cas, et la centralisation du Web autour de quelques sites appartenant aux Géants de la tech continue et devient irréversible. Cela arrange bien les gouvernements puisque ce sont ces mêmes géants qui jouent le rôle de censeur, de par ce fait les utilisateurs ne peuvent pas invoquer un quelconque texte s’il y a une restriction sur la liberté d’expression.<br /> En forçant les GAFAN+M à payer nul doute qu’ils joueront la stratégie du pourrissement, en pénalisant les utilisateurs européens avec des problèmes de qualité de service, et invitant aux utilisateurs de se révolter face à la CJUE.
Francis7
De leur côté, les GAFAN ne veulent pas entendre parler d’une contribution. Netflix explique avoir installé 700 serveurs CDN directement chez les opérateurs pour éviter de saturer le réseau longue distance. Google indique de son côté que ses investissements ont approché les 30 milliards de dollars pour la seule année 2021.<br /> Les GAFAN ne se voient pas payer en l’espèce mais semblent tous disposés à investir matériellement chez les opérateurs. N’est-ce pas ce qu’ils souhaitent mais après tout, mais c’est peut-être plus compliqué que cela.
Yannick2k
Ah ben c’est GAFAN maintenant, c’est plus GAFAM !<br /> Microsoft a perdu la 5e place pour Netflix…<br /> ça va être bientôt GAFANMDS… bref ça va être imprononçable <br /> En soit, c’est pas déconnant, mais comme d’hab’ ça sera une loi Européenne imbitable !<br /> PS: le ‹ S › c’est pour Salto, mais c’est juste pour illustré mon exemple
ld9474
Sujet sensible mais pas idiot car in fine ils exploitent des infrastructures qui ont soit été financés par des états soit par des opérateurs privés. Si on pousse la reflexion plus loin, on devra aussi payer pour chaque site installé? Où va être l’équité dans ce processus? OVH par exemple est dans le même cas qu’un géant du Cloud. Ou alors est-ce que ca ne concerne que les fournisseurs de vidéos?
EnLighter
Je suis le seul à m’interroger sur le nommage « GAFAN » ? Ne devrait on pas plutôt parler de GAMMAN (Google Amazon Meta Microsoft Apple Netflix) ?<br /> Et avec 2 nouvelles boites pour ajouter un M et un E, ça pourra même faire un bon jeu de plateforme …
tfpsly
Si tu remplaces le ‹ F › par un ‹ M ›, il faut alors remplacer le ‹ G › par un ‹ A › <br /> Sinon juste : les BigTech.
carinae
Ben non pas vraiment même si Microsoft a un solution cloud. La il s’agit de bande passante réseau. Or on sait pertinemment que la bande passante est généralement en grande partie prise par la vod et la vidéo tout court. Ça donne donc bien GAFAN vu que Microsoft n’a pas de solution avérée de VOD. Par contre ils ont Teams. Et la compression des flux médias n’est pas le fort de Teams jusqu’à présent. Ça pourrait être intéressant d’avoir un pourcentage du taux d’utilisation de la bande passante avec leur solution de Visio.,
offset891
Google, Amazon etc … payent déjà la bande passante. Rien n’est gratuit. Les fournisseurs de services payent leur bande passante de leur coté, et les fournisseurs d’accès doivent payer de leur coté (payé grâce a nos abonnements internet)<br /> Mais les fournisseurs d’accès voudraient le beurre (nos abonnements) + l’argent du beurre (que les fournisseurs de service leur filent du fric)<br /> C’est juste n’importe quoi.
EnLighter
Oui vu comme ça, je suis d’accord. Par contre Microsoft a OneDrive aussi.
Korgen
Ces dernières craignent que la neutralité du Web soit mise en danger avec une telle mesure<br /> Ca fait longtemps que la neutralité du Web n’existe plus.<br /> qui pourrait favoriser les acteurs les plus riches au détriment des plus petits sites.<br /> Je n’ai pas l’impression que Dailymotion soit favorisé ou ne serait-ce que soutenu par rapport à Youtube.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Retournement de situation : M6 n'est plus à vendre. Que s'est-il passé ?
Êtes-vous prêts pour le bracelet de paiement ? Le français Fyve se lance en couleurs
Pourquoi les joueurs préfèrent les cartes graphiques milieu et bas de gamme ?
Mort de Stadia : Google aurait annulé une suite de Death Stranding
Samsung : découvrez les rendus du futur Galaxy A14
Airbnb va donner de l'argent aux hôtes qui font des travaux de rénovation énergétique
Crypto et influenceurs : pourquoi Kim Kardashian risque-t-elle 1,26 million de dollars d'amende ?
Là où meurent les Autolib... un cimetière découvert en pleine campagne
Profitez d'une belle remise sur le Samsung Galaxy S20 FE
Non, l'iPhone 15 n'aura pas Touch ID (ni les iPhone suivants)
Haut de page