SFR Multisurf 2e SIM : 1 Go bloqués et bridés pour 10 euros/mois

02 novembre 2011 à 17h29
0
SFR a finalement lancé l'option « Multisurf 2e SIM », attendue depuis l'annonce de la refonte de son offre mobile en juin dernier, rebaptisée « Carré » pour l'occasion. Variante d'une option existante, la nouvelle option introduit malheureusement quelques subtilités qui risquent d'échapper aux abonnés.

00BE000001670934-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg

Une carte SIM 3G à prix préférentiel

Les deux plus onéreuses des quatre formules Carrées inauguraient l'option « Multisurf », offrant 1 Go d'Internet mobile à un second dispositif, mais seule la variante « Modem 24h/24 », lancée simultanément, était disponible jusqu'à présent. Celle-ci permet comme son nom l'indique d'utiliser la fonction modem ou point d'accès Wi-Fi de son mobile pour connecter un ou plusieurs autres dispositifs à Internet en 3G.

La nouvelle option « Multisurf 2e SIM » permet de bénéficier des mêmes services mais comme son nom l'indique au travers d'une seconde carte SIM, de manière autonome avec le modem intégré à une tablette ou à un ordinateur portable par exemple. Le format micro SIM est à ce titre proposé aux possesseurs d'iPad.

Notons qu'il est possible d'envoyer des SMS de cette carte SIM, mais dans d'obscures conditions. Il est question de 0,10 euro/unité, décomptés du crédit de 1 Go, sans que le taux de change euro/octet ne soit communiqué. La réception de SMS n'est quant à elle pas mentionnée, et il est probable que la deuxième carte SIM ait son propre numéro.

Bloquée et bridée à la fois

Si elle est fournie dans les mêmes conditions tarifaires que l'option Multisurf Modem 24h/24, c'est-à-dire sans engagement et pour 10 euros/mois supplémentaires avec la formule Carré Web ou sans supplément avec la formule Carré Web 8h et la formule Carré Absolu, elle ne bénéficie malheureusement pas des mêmes conditions d'utilisation.

Pour commencer, on retrouve bien le même quota dédié de 1 Go, indépendant de celui de 2 à 3 Go réservé aux connexions effectuées depuis le smartphone, mais la connexion n'est plus bridée mais purement et simplement bloquée une fois qu'il est atteint. Le client peut recharger ce quota avec un « Pass Internet 3G+ », à hauteur de 200 Mo pour 15 euros ou de 500 Mo pour 25 euros par exemple.

Pour autant il y aurait bel et bien un bridage, permanent celui-ci, à 3,6 Mbps, contre le double avec l'option Modem 24h/24. La limitation serait d'autant plus sournoise qu'elle n'est jamais mentionnée au cours du processus de souscription, ni même dans la fiche d'information standardisée, mais seulement dans les mentions légales de l'email publicitaire envoyé aux clients concernés.

L'opérateur est coutumier du fait puisque le bridage à 3,6 Mbps des « séries Red » n'est pas indiqué sur le site Internet mais seulement dans la fiche d'information standardisée.

021C000004714912-photo-offres-mobiles-sfr-23-08-2011.jpg

L'option « Multisurf 2e SIM » est quoi qu'il en soit disponible dès à présent. Les clients Carré Web et Carré Absolu peuvent y souscrire auprès de l'espace client en ligne, du service client par téléphone ou en point de vente. Un délai de livraison de deux à quatre semaines est à prévoir à compter de la souscription. Le changement de format de carte SIM est ensuite instantané en boutique, sous 3 jours ouvrés par correspondance, et facturé 5 euros en ligne mais pas dans les deux autres cas. Allez comprendre...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

GeekGet Episode 11 : la sangle de transport pour PC !
L'application Gmail est désormais disponible sur iOS (màj)
ViewSonic V3D231 : un moniteur 3D passif de 23 pouces en réponse à HP
Marin Software :
Loppsi : un millier de sites jugés pédophiles dans le viseur ?
aMusic : une application exploitant Amazon Cloud Drive supprimée de l'App Store
Lenovo signe un bénéfice net en hausse de 88 %
GarageBand s'invite sur l'iPhone et l'iPod Touch
L'efficacité des captchas remise en question par des chercheurs de Stanford
Lashou, le « Groupon chinois » va entrer en bourse
Haut de page