Etude : les SMS n'auraient pas d'influence sur l'orthographe des adolescents

18 mars 2014 à 16h11
0
Une étude publiée le 18 mars par le CNRS souligne que la pratique du SMS par les adolescents n'influence pas leur niveau d'orthographe. L'inverse, par contre, serait vrai.

00FA000007242210-photo-sms-ado-cnrs.jpg
Menée sur la base de 4524 SMS écrits par 19 adolescents de 12 ans, l'étude du Centre de Recherche sur la Cognition et l'Apprentissage (CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais Tours) met en avant le fait que les fautes présentes dans les textos seraient déterminées par le niveau en orthographe des adolescents. De fait, la déduction inverse, qui estime que la pratique trop appliquée de l'écriture de SMS dégraderait le niveau d'orthographe des jeunes serait erronée.

Les résultats de l'étude publiée mardi « montrent qu'en début de pratique des SMS, c'est le niveau en orthographe traditionnelle qui détermine la forme des SMS envoyés, et non pas les SMS qui influencent négativement l'orthographe traditionnelle. »

L'étude a révélé qu'au bout d'un an de pratique, « il n'existe aucun lien entre le niveau en orthographe traditionnelle et la forme des SMS ». Cependant, les bons élèves seraient les plus enclins à adopter le « langage texto » en décalage avec l'orthographe traditionnelle. : « Contrairement aux craintes souvent exprimées, ce sont les bons élèves en orthographe qui font beaucoup de « textismes » en rupture avec le code traditionnel et les moins bons qui en font le moins » explique l'étude.

Les chercheurs indiquent que sur l'échantillon de SMS analysés, 52% en moyenne comprenaient des éléments de langage texto, tandis que 48% de mots étaient écrits « selon les règles traditionnelles. »

« Cette étude montre que l'écrit traditionnel et l'écrit SMS dépendent des mêmes capacités cognitives symboliques. Elle permet aussi de conclure que les SMS ne sont pas une menace pour le niveau en orthographe à l'école, mais une occasion nouvelle et supplémentaire de pratiquer l'écrit. » Des conclusions qui vont dans le sens d'autres études similaires publiées au Royaume-Uni et en Finlande l'année dernière : de quoi rassurer les parents ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top