ProtonMail, le webmail anti-NSA, lève 2 millions de dollars

0
Proton Technologies, société qui édite la messagerie sécurisée ProtonMail, vient d'annoncer une levée de fonds de 2 millions de dollars.

En mai 2014, le service ProtonMail était lancé en bêta privée. Strictement centré autour de la sécurité de l'internaute, il a été conçu par des ingénieurs du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), de Harvard et du MIT. L'idée est de contrer les pratiques de surveillance massives mises à nu par Edward Snowden, en proposant un service de messagerie sécurisé.

ProtonMail disposerait actuellement de 350 000 testeurs et aurait récolté 550 000 dollars émanant de dons effectués par 10 000 personnes à travers le monde. Toutefois, Proton Technologies explique avoir effectué sa première levée de fonds en récoltant 2 millions de dollars de la part du fonds d'investissement Charles Rivers Ventures et de l'incubateur suisse FONGIT.

012C000007963069-photo-protonmail.jpg
012C000007963067-photo-protonmail.jpg

Proton Technologies est actuellement basé en Suisse afin de ne pas dépendre des lois américaines ou de l'Union Européenne. Avec cet argent, la société développera de nouvelles fonctionnalités pour son webmail et déménagera à Genève tout en étoffant ses fermes de serveurs.

Pour mémoire, ProtonMail simplifie le traditionnel chiffrement PGP et repense la gestion des clés publiques/privées en proposant d'envoyer des messages chiffrés (voire éphémères) pouvant être décodés par un mot de passe détenu par le destinataire.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC change de tête. Peter Chou paie ses mauvais résultats
NordNet Star : le satellite rechargeable le jour, illimité la nuit
Pourquoi le commerce en ligne et de proximité vont
Les montres connectées et vous, ça fait deux
Freebox mini 4K : souscription, migrations, Multi-TV… récapitulons
MSI Cubi : un PC miniature modulaire et économique
Intel : les NUC à Core i3 et Core i5 Broadwell sont disponibles
L'éditeur d'Angry Birds perd encore des plumes
Apple retirerait les antivirus de l'App Store pour ne pas dégrader son image
Amazon autorisé à tester son drone de livraison aux États-Unis
Haut de page