Outlook.com s'enrichira d'applications tierces

Par
Le 31 octobre 2014
 0
Alors que Google a récemment levé le voile sur Inbox pour introduire une nouvelle gestion des courriers électroniques, Microsoft annonce que la messagerie d'Outlook.com accueillera des applications tierces.

00aa000005335578-photo-outlook-com-logo.jpg
Comment enrichir rapidement une messagerie tout en répondant plus précisément aux besoins de chacun ? C'est la question sur laquelle l'équipe d'Outlook.com s'est penchée.

A l'occasion de la conférence Inbox Love, Microsoft a annoncé qu'Outlook.com accueillera bientôt des applications tierces. Pour mémoire, la société a précédemment affirmé cette semaine avoir publié des interfaces de programmation pour la messagerie d'Office 365. Il semblerait donc que la firme de Redmond souhaite faire croître très rapidement l'ensemble de ses services Web, qu'ils soient destinées aux professionnels ou aux consommateurs.

Contrairement aux extensions actuellement disponibles pour certains navigateurs et altérant le fonctionnement de Gmail, l'équipe chargée du projet explique : « pour les utilisateurs d'Outlook.com, ces applications pourront être utilisées au sein de n'importe quel navigateur sans plugin ou extensions, et seront disponibles dès que vous vous connectez. »

Les applications tierces en question seront codées en HTML et JavaScript. Leur installation nécessitera donc une authentification avec un compte Microsoft via OAuth. Le processus rappelle les travaux que Yahoo! avait mené dans de précédentes versions de Yahoo! Mail, toutefois sans succès.

Les premières applications tierces seront introduites dans le courant du printemps 2015. D'ici là l'on imagine que Microsoft travaillera avec quelques partenaires afin d'intégrer plusieurs fonctionnalités supplémentaires. L'on imagine par exemple la possibilité de programmer l'envoi d'un email, de le mettre en attente, de le rendre éphémères, d'envoyer des messages vidéos ou d'intégrer des outils spécifiques (gestionnaire de tâches, galeries de photos jointes...). En théorie, les possibilités sont nombreuses, à condition toutefois que les développeurs se montrent intéressés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Logiciel

scroll top