Mega : nouvelles informations et tensions à l'approche de l'ouverture

16 janvier 2013 à 13h07
0
Attendu le 19 janvier prochain, Mega, le service héritier de Megaupload, dévoile petit-à-petit ses cartouches via son créateur Kim Dotcom. Ce dernier a levé le voile sur certaines caractéristiques des comptes qui seront proposés à ses inscrits.

La date du premier anniversaire de la fermeture de Megaupload marquera la naissance concrète de Mega, nouveau service de stockage en ligne pensé par Kim Schmitz, alias Kim Dotcom. Cet entrepreneur allemand de 38 ans, qui a trouvé refuge en Nouvelle-Zélande suite à ses démêlés avec la justice américaine, ne compte pas reproduire les mêmes erreurs qu'avec Megaupload : entièrement chiffré et basé sur ses propres serveurs - finis les prestataires - Mega est annoncé par son créateur comme le service de stockage en ligne ultime. Mais reste encore au service à faire ses preuves.

A l'approche de son ouverture, prévue le 19 janvier, Mega est largement « teasé » par Kim Dotcom, jamais avare de messages et de captures d'écran postés sur Twitter. Après avoir détaillé la procédure de chiffrement des fichiers qui seront hébergés sur le service, l'ennemi public numéro 1 des majors a donné quelques informations concernant les possibilités qui seront offertes aux utilisateurs du service. On apprend ainsi que les inscrits à l'offre gratuite pourront stocker jusqu'à 50 Go de données en ligne, et que chaque compte permettra 6 connexions simultanées avec différentes IP. Une configuration qui permettra ainsi à plusieurs personnes de partager des fichiers chiffrés avec des clés uniques, les rendant inutilisables par n'importe qui d'autre.


0258000005658092-photo-mega-interface.jpg

Dans une capture d'écran dévoilée par Dotcom, on découvre que l'utilisateur pourra lui-même fixer les règles d'utilisation du compte : s'il décide de restreindre l'envoi et le téléchargement de fichiers à un nombre d'utilisateur inférieur à 6, il lui suffit de régler les paramètres en conséquence. De même, le débit de transfert peut être limité.

La promo sur Twitter, oui, mais à la radio...

Si l'attente monte concernant Mega, les pressions contre Dotcom se font également de plus en plus ressentir : dans l'optique de faire parler de son nouveau service, l'Allemand a enregistré plusieurs spots destinés à être diffusés à la radio et précisément sur le réseau néo-zélandais MediaWorks. Dans ces spots, Kim Dotcom jouait la carte de l'humour potache, allant jusqu'à comparer la diffusion de fichiers non-chiffrés sur le Net au fait de faire ses besoins en laissant la porte des toilettes ouvertes. Un message élégant que les auditeurs n'auront pas eu l'occasion de beaucoup entendre, puisque la radio a rapidement stoppé la campagne, visiblement suite à des pressions de la part des maisons de disques. « Pour des raisons commerciales, nous ne diffuserons pas les publicités de Kim Dotcom » a déclaré MediaWorks. Dotcom, qui avait acheté 500 passages à la radio, dénonce un nouvel « abus de pouvoir » des majors.

Malgré ce revers, qui souligne une fois encore l'inquiétude des majors à l'égard de ce nouveau service, Mega devrait être lancé en grande pompe le 19 janvier prochain. Il ne reste que quelques jours à attendre pour découvrir la plateforme, alors que, du côté de l'affaire Megaupload, rien n'est encore terminé, avec un procès qui pourrait se tenir l'été prochain.

A voir aussi :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top