L’intelligence artificielle va booster l’imagerie médicale

Dimitri PAVLENKO
01 mai 2017 à 08h12
0
Ce n'est pas encore demain que l'intelligence artificielle remplacera complétement les médecins. Mais comme dans de très nombreux domaines, elle offre déjà des perspectives impressionnantes d'amélioration des diagnostics aux professionnels de santé.

Clubic vous propose un petit tour d'horizon non exhaustif de ce que l'intelligence artificielle propose en matière d'imagerie augmentée.

Faciliter la vie du radiologue

Inventé en 1946, l'IRM est devenu aujourd'hui un examen couramment pratiqué pour observer les tissus mous (cerveau, système nerveux, muscles, etc) d'un patient. Idem pour le scanner, inventé en 1972, qui permet d'obtenir des images en coupes ou des vues en trois dimensions d'un organe. La médecine moderne y a d'ailleurs si fréquemment recours, que la population de radiologues est insuffisante pour suivre la demande. Les cliniciens sont parfois obligés d'expédier la phase d'observation et d'interprétation des images.

01F4000008697860-photo-aidoc1.jpg

Une start-up israélienne a mis au point une intelligence artificielle qui pourrait bien révolutionner la profession. L'IA développée par AIdoc Medical est capable de détecter des anomalies visuelles très fines dans chaque image issue d'un IRM ou d'un scanner. AIdoc Medical ne prétend pas se substituer au clinicien dans l'interprétation, mais de lui apporter un soutien pour rendre son travail plus fiable et plus efficace.

Les assureurs très intéressés

Signe que le marché croit en l'avenir de cette technologie, AIdoc Medical vient de lever 7 millions de dollars pour poursuivre son développement. Son algorithme est capable d'isoler dans une image générale ou une animation une ou plusieurs zones qu'elle estime présenter une anomalie, facilitant la prise de décision du radiologue. La startup israélienne n'est bien sûr pas la seule à travailler sur un projet d'assistance à l'imagerie médicale. IBM mise sur Watson, son intelligence artificielle, pour s'imposer dans le domaine de la Santé, mais avec l'objectif de la rendre capable d'établir un diagnostic complet indépendamment d'un médecin humain. IBM mise gros sur Watson, pour laquelle la compagnie a engagé 1 milliard de dollars et embauché 2 000 personnes, tout particulièrement en France.

Citons également Zebra Medical Vision, qui propose aux compagnies d'assurance un algorithme capable, à partir de l'imagerie médicale, d'établir le profil de risque de leurs clients, de prédire leurs maladies à venir et donc de leur proposer des programmes de soins préventifs. Enfin, les investisseurs croient aussi beaucoup en MedyMatch, spécialisée dans l'analyse des scans pour déceler les risques d'AVC.




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Samsung Galaxy S21 Ultra : 6,8
Un bug des puces HDMI 2.1 peut provoquer un écran noir sur Xbox Series X et les GPU NVIDIA
Notre sélection de PC portables à prix cassés chez Amazon avant le Black Friday
Cyberpunk 2077 : date de sortie, config, gameplay, éditions collectors... tout ce que vous devez savoir sur le jeu de CD Projekt RED
NVIDIA préparerait déjà ses RTX 3080 Ti en réponse au Big Navy d'AMD
Test Viewsonic X10-4K : plus qu’un vidéoprojecteur, un cinéma 4K portatif
Cyberpunk 2077 : un troisième report annoncé, rendez-vous le 10 décembre
Pour Halloween, CyberGhost VPN casse les prix avec une offre VPN à 2€ 🔥
LG Display est de nouveau rentable, grâce à l’OLED et à l’iPhone 12
AMD et Xilinx, le rachat amendé pour quelques 35 milliards
scroll top