Transfert sans fil TransferJet : cette fois c'est la bonne ?

le 02 octobre 2013 à 07h24
0
La technologie de transfert sans fil TransferJet va-t-elle, enfin, se démocratiser ? Au Ceatec, les différents industriels impliqués s'en disent certains et multiplient annonces produit et nouveaux scénarios d'usage pour convaincre les visiteurs de passage.

initialement développée par Sony puis confiée aux bons soins d'un consortium réunissant plusieurs grands noms de l'électronique grand public, la technologie TransferJet n'a jusqu'ici connu qu'un succès limité en dépit de qualités indéniables : dédiée aux communications en champ proche (NFC), elle permet en effet des débits allant jusqu'à 560 Mb/s sur quelques centimètres. L'idée initiale consiste à l'utiliser dans le domaine de la photo, en équipant les cartes mémoire de contrôleurs compatibles. Une fois muni de la station d'accueil adaptée, il suffit de poser l'appareil sur le récepteur pour automatiquement décharger ses clichés.

Problème : bien que Sony ait dès 2010 commercialisé des cartes mémoire compatibles, Transferjet n'a pas vraiment remporté le succès escompté. Peut-être parce que Sony avait choisi de miser sur son format MemoryStick, en vraie perte de vitesse face à l'avènement du format SD.

01CC000006677934-photo-cartes-m-moire-et-adaptateurs-transferjet-toshiba.jpg

La technologie n'est toutefois pas morte, bien au contraire, et pourrait connaître un regain d'intérêt dans la mesure où de nouveaux acteurs ont officiellement choisi de la soutenir. Dans le lot, on trouve notamment Toshiba, qui a présenté cette semaine lors du Ceatec des cartes SD compatibles TransferJet, ainsi que des adaptateurs aux formats micro-USB ou USB. Muni de l'un de ces petits accessoires et de la station d'accueil idoine, on pourra donc profiter des échanges sans fil TransferJet avec à peu près n'importe quel appareil. Entre temps, le prix des composants a bien baissé (notamment parce que les fournisseurs sont de plus en plus nombreux), ce qui devrait permettre des prix publics raisonnables.

En parallèle, le consortium TransferJet planche sur de nouveaux scénarios d'usage qui pourraient contribuer à la démocratisation de sa technologie. Exemple ? Des bornes de téléchargement permettant de télécharger des livres numériques dans une boutique, ce qui deviendrait particulièrement pratique si le téléphone mobile, par exemple, intègre également un dispositif de paiement sans contact.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
Renault dévoile un concept du nouveau Kangoo Z.E.
Freebox Delta : le fair-use enfin activé
Présidentielles de 2020 : la Virginie-Occidentale veut autoriser les votes via blockchain
Les véhicules électriques sont-ils vraiment plus polluants que les voitures essence ?
🎯 French Days 2019 : les meilleures offres, promos et réductions chaque jour !
Oppo : Suivez avec nous et en direct l’annonce et le lancement du nouveau flagship, Reno !
Les bots malveillants représentent plus de 20% du trafic web
scroll top